UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Questions approfondies de psychanalyse et de psychopathologie clinique

Faculté de gestion: Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)

Responsable(s): Pascal Roman
Intervenant(s): -

Période de validité: 2008 -> 2008

Pas d'horaire défini.

Cours

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

Ce séminaire vise l'approfondissement des questions cliniques et psychopathologiques liées à la problématique de l'agir. Cette problématique est à entendre dans une double acception et elle autorise la construction d'une modélisation de l'agir comme pivôt des engagements psychiques et somatiques pour le sujet. En effet, on peut concevoir :
- d'une part la place de l'agir dans le développement psycho-affectif de l'enfant et de l'adolescent, autorisant une pensée de l'engagement corporel dans le travail de symbolisation,
- d'autre part la place de l'agir comme témoin d'une rupture du travail de symbolisation, ainsi qu'en témoignent les différentes formes d'irruption de l'agir sur la scène psychique, corporelle et sociale.

Si le temps de l'adolescence est un temps privilégié de ce que je nomme « les corps en acte » , il ne constitue, au fond, que l'espace exacerbé de l'expression d'une problématique qui organise/désorganise le rapport du sujet à l'agir. Il conviendra alors de prendre en compte la dimension biface de l'engagement dans l'agir, dans la dimension paradoxale ouverte par cette notion, trop souvent rabattue sur une dimension de décharge pulsionnelle. La qualité des processus de liaison portés par la mobilisation de l'agir méritera d'être particulièrement mise au travail : l'agir comme mode de liaison symbolique versus non-symbolique. Dans ce contexte, l'approche de la clinique de l'agir ne se limitera pas à une appréhension stricte de l'agir violent, mais se déploiera de manière plus large en direction des différentes formes de mobilisation de l'agir, en appui sur l'expérience du corps, dans une interrogation de la butée que représente la clinique des somatisations.

Ce séminaire s'attachera ainsi, dans une perspective de psychopathologie clinique, ouverte sur une approche de criminologie clinique :
- à identifier la place de l'agir dans le développement psychoaffectif du sujet,
- à situer la spécificité du temps de l'adolescence comme creuset des processus d'aménagement / réaménagement (« besoin de traumatisme », gestion du couple activité / passivité),
- à clarifier la notion d'agir dans la théorie psychanalytique (agieren, acting out, passage à l'acte, recours à l'acte...),
- à explorer les articulations entre agir et répétition, agir et symbolisation, agir et traumatisme,
- à proposer une approche des différentes formes de psychopathologie de l'agir du point de vue des addictions (toxicomanies, troubles des comportements alimentaires), des agirs violents (dans leur dimension auto- et hétéro-référés), des agirs sexuels violents dans la spécificité de leurs expressions.

Le travail sur les concepts (travail des textes sous forme de présentation au séminaire) croisera une approche clinique en appui sur les cas recueillis par les étudiants sur le terrain de leur pratique de stage ; les spécificités méthodologiques liées à la prise en compte d'une clinique et d'une psychopathologie de l'agir pourront également faire l'objet d'une élaboration au sein du séminaire.

Bibliographie

Ciavaldini A. (1999), Psychopathologie des agresseurs sexuels, Paris, Masson

Balier C. (1991), Psychanalyse des comportements violents, Paris, P.U.F

Balier C. (1996), Psychanalyse des comportements sexuels violents, Paris, P.U.F

Carels N. (1986), « Du corps et de l'agir sur les chemins de la mentalisation », Revue Belge de Psychanalyse, 8, p. 59-73

Dejours C. (1989), Recherches psychanalytiques sur le corps. Répression et subversion en psychanalyse, Paris, Payot

Ferenczi S., OEuvres complètes, Paris, Payot, 1982

Freud S. (1920), « Au-delà du principe de plaisir », in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981

Freud S. (1923), « Le Moi et le Ça », in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981

Freud S. (1938), Abrégé de psychanalyse, Paris, P.U.F, 1950

Guillaumin J. (2001), « Besoin de traumatisme et adolescence », in Adolescence et désenchantement, Bordeaux, L'Esprit du Temps, p. 9-21

Janin C. (1996), Figures et destins du traumatisme, Paris, P.U.F

Jeammet P. (1980), « Réalité interne et réalité externe à l'adolescence », Revue Française de Psychanalyse, 44, p. 498-542

Mc Dougall (1989), Le théâtre du corps, Paris, Gallimard

Marty F. (2007), Transformer la violence - traumatisme et symbolisation, Paris, In Press

Marty P., Fain M. (1955), « Importance de la motricité dans la relation d'objet », Revue Française de Psychanalyse, 1-2, p. 205-234

Roussillon R. (1999), Agonie, clivage et symbolisation, Paris, P.U.F

Winnicott D.-W. (1957), Jeu et réalité, Paris, Gallimard, 1975

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15