UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Cinéma et Hypnose : Représentations du corps possédé

Cinema and Hypnosis: The Possessed Body

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Mireille Berton
Intervenant(s): -

Période de validité: 2008 -> 2008

Pas d'horaire défini.

Exercices

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

L'objectif consiste à exercer l'étudiant-e à l'analyse de film, à partir d'une thématique suffisamment large pour englober différents types de films (fiction en majorité, mais aussi documentaire, film expérimental, art vidéo).
Le cours séminaire propose aux étudiants d'analyser un corpus de films allant du Magnétiseur (1897) de Goerges Méliès à Hypnotic (2002) de Nick Willing, en passant par La Féline (1942) de Jacques Tourneur ou Le mystérieux Dr. Korvo (1949) de Preminger. Il offrira aussi l'occasion de faire des recherches dans un domaine encore relativement peu étudié en dehors de l'ouvrage incontournable que Stefan Andriopoulos consacre à cette thématique appliquée au cinéma muet.

Contenu

Ce cours-séminaire propose de traverser lhistoire du cinéma et ses croisements avec lhistoire de lhypnose envisagée autant comme dispositif (technique, subjectif, thérapeutique, etc.) que comme représentation culturelle (trope, fantasme, modèle de pensée, etc.). Il sagira danalyser un corpus de films qui met en scène des sujets possédés par un esprit étranger, renvoyant à une série de thématiques (la dissociation, la manipulation, la transe, le sujétion, etc.) susceptibles de codifier les angoisses provoquées par la modernité technologique, les dérives sociales, et la (re)définition des modèles identitaires et sexuels. Les représentations de lhypnose permettent en effet de réfléchir autant aux motifs du corps automatique (aux rapports entre lhomme et la machine), à la psychologie des foules (aux liens entre techniques de reproduction de masse et totalitarismes), quaux rapports de genres (la femme comme à la fois support, substitut et médium de la voix et du regard masculins). Laxe socio-historique, favorisant une lecture contextualisée des films, mettra en évidence les transformations subies par les représentations culturelles de lhypnose. Nous verrons ainsi que, si cinéma et hypnose apparaissent au début du siècle comme des dispositifs mis en miroir pour produire une épistémologie du sujet divisé, la seconde investit progressivement le premier presque exclusivement dans des genres dévolus au fantastique et à lhorreur qui, en confinant lhypnose au domaine de la parapsychologie, témoignent du discrédit jeté sur un paradigme pourtant appelé à signifier la subjectivité humaine et ses contradictions.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15