UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Epistémologie du politique

Epistemology of Politics

Faculté de gestion: Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)

Responsable(s): Yohan Ariffin, Sandrine Baume, Martin Benninghoff, Olivier Fillieule, Biancamaria Fontana, Jean-Christophe Graz, Jean-Philippe Leresche, Lionel Marquis, Stéphane Nahrath, Ioannis Papadopoulos, Florence Passy
Intervenant(s): -

Période de validité: 2008 -> 2008

Pas d'horaire défini.

Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 3.00

Contenu

Tous les étudiants du master ont a rédiger un mémoire de recherche. En lien avec ce travail de recherche, le cours d'épistémologie a vocation à offrir le moyen à chacun le d'engager un travail réflexif sur sa pratique.

Le cours repose sur l'idée que la science politique est une science dont les attendus et les savoir-faire peuvent être questionnés à partir d'interrogations épistémologiques communes. En même temps, et parce que la science politique est plurielle, comme en témoignent les différentes options offertes au master, il est apparu nécessaire d'aborder tour à tour, après quelques séances introductives sur les fondements de l'épistémologie des sciences sociales et la question de la construction de l'objet, des questions particulièrement centrales à telle ou telle sous discipline des sciences politiques. Les séances seront assurées par un groupe d'enseignants et chaque séance donnera lieu à lecture et discussion d'un texte.

Bibliographie

Lectures du 9 mars :
McDermott, Rose (2002). « Experimental Methodology in Political Science », Political
Analysis 10(4): 325-342.
Morton, Rebecca and Kenneth Williams (2008). From Nature to the Lab: Experimental
Political Science and the Study of Causality. Draft paper, pp. 1-29.
Lundi 16 mars :
James Farr et al., « The Policy Scientist of Democracy : The Discipline of Harold D. Lasswell », American Political Science Review, 100 (4), Nov. 2006 : 579-587.
Frank Fischer, «Beyond empiricism : policy analysis as deliberative practice », in M. Hajer & H. Wagenaar (eds.), Deliberative Policy Analysis, Cambridge, Cambridge University Press, 2003, pp. 209-227.
Lundi 30 mars (8-10H):
Robert W. Cox, « Realism, positivism, and historicism », in Approaches to World
Order, Cambridge : Cambridge University Press, 1997 [1985], pp. 49-59.
Lundi 30 mars (17-19h) :
John Gerring, Case Study Research. Principles and Practices, Cambridge, Cambridge University Press, 2007 (chap. 7 with Craig Thomas: « Internal Validity : Process Tracing », pp. 172-185).
Jeffrey T. Checkel, « It's the Process Stupid ! Process Tracing in the Study of European and International Politics », ARENA Working Paper, No. 26, Oct. 2005.
Lundi 6 avril (8-10h) :
Audie Klotz et Cecelia Lynch, « Le constructivisme dans la théorie des relations internationales », Critique internationale, n°2, hiver 1999, pp. 51-62.
Lundi 20 avril :
Sahlins, Marshall « Le retour de l'événement... A nouveau : Accompagné de quelques réflexions sur les débuts de la grande guerre fidjienne de 1843-1855 entre les royaume de Bau et Rewa », dans La découverte du vrai sauvage, Paris Gallimard, 2007, p. 59-127.

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15