UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Le spectacle cinématographique autour de 1900 : dispositifs,spectateurs, vues animées

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Mireille Berton
Intervenant(s): -

Période de validité: 2009 -> 2009

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

-Etudier une période particulière de l'histoire du cinéma, à savoir de sa pré-histoire jusqu'au moment de son institutionnalisation.
-Acquérir les notions de base de l'histoire et de l'esthétique du cinéma en rapport avec le pré-cinéma et le cinéma des premiers temps.
-Analyser la question de la réception et de la place du spectateur à l'intérieur des discours qui rendent compte de l'expérience cinématographique.
-Voir et analyser des films du tournant du siècle et les confronter à la littérature secondaire afférente.

Contenu

Ce cours-séminaire propose d'envisager les origines du spectacle cinématographique en le restituant dans son contexte historique, social et culturel, afin de présenter quelques-unes des forces qui ont présidé à son apparition et qui, parallèlement, ont informé les modes de représentation à l'oeuvre dans l'histoire du cinéma des premiers temps entre 1895 et 1910 environ. Il s'agira dès lors d'étudier la manière dont les dispositifs d'images animées - dont le cinématographe - construisent des modalités spectatorielles inédites déterminées notamment par le principe du regard mobile. Le cinématographe s'inscrit en effet dans plusieurs séries culturelles qui le précèdent et l'excèdent, et qui témoignent d'une réorganisation complète de la vision sur les plans technique, scientifique, philosophique, esthétique et social. Parallèlement à la mise en place et au renforcement d'une société industrielle, capitaliste et consumériste, se développent des instruments qui contribuent à bouleverser les horizons perceptifs du sujet, en le dotant de « prothèses » visuelles capables de compenser les limites et les lacunes physiologiques de l'oeil humain. Nourri par des fantasmes liés au visible et à l'invisible, ce phénomène d'élargissement de la vision propre à la modernité technologique et sociale se vérifie avec l'émergence de nouvelles images permettant de balayer, préjugés, traditions et conceptions erronées gravitant autour de la question de la visualité. De la lanterne magique aux vues animées cinématographiques, en passant par les jouets optiques, le panorama mobile ou la chronophotographie, l'histoire de l'image mouvante du XIXe siècle/début XXe siècle contribue ainsi à construire un type de regard singulier (labile, corporalisé et subjectivé), un type de représentation riche en tensions (tiraillé entre attraction et narration, exhibition et voyeurisme, confrontation et contemplation), ainsi qu'un type de sujet percevant prêt à accueillir le spectacle cinématographique comme un lieu magique provoquant à la fois craintes et fascination en raison de son caractère de nouveauté très particulier. Ainsi, on analysera historiquement et épistémologiquement les enjeux de certains paradigmes culturels à l'oeuvre dans l'archéologie du cinéma, ainsi que dans les films des premiers temps.

Evaluation

MODALITES D'EVALUATION: TRAVAUX ET EXAMENS

Possibilité de faire un travail écrit (à remettre avant le 18 mai 2010, dans le casier de l'enseignante ou sous format informatique: Mireille.Berton@unil.ch) ou un travail oral (sur inscription, en cours ou par mail) de:

-validation interne: oral de 5-7 minutes (au début d'un cours) ou écrit de 2 pages (Times 11).
-travail approfondi: oral d'une heure ou écrit de 10 à 15 pages, Times 11.
-travail personnel: écrit de 5 à 6 pages, Times 11.

Un choix de sujets est proposé lors des premières séances aux étudiants-es, mais ceux-ci/celles-ci peuvent également, en fonction de leurs intérêts, soumettre d'autres propositions.

Les validations internes doivent impérativement se faire durant la session (avant la fin du semestre de printemps), que l'étudiant-e souhaite ou non passer un examen sur ce cours, y compris hors session.

Les évaluations orales se font idéalement individuellement, ou à deux uniquement si le nombre de places à disposition vient à manquer en raison du nombre d'étudiants-es inscrits-es.

En cas d'insuffisance des travaux écrits, le délai de remédiation se fixe d'entente avec l'enseignante, mais idéalement dans les 2 à 4 semaines qui suivent. Si l'oral est jugé insuffisant, l'étudiant-e aura à rendre un petit travail écrit en tenant compte des remarques et des critiques.

Le sujet d'examen (oral ou écrit) se fixe d'entente avec l'enseignante, idéalement sur la base d'un travail déjà effectué par l'étudiant-e dans le cadre du cours et qui sera pour l'occasion élargi au niveau du corpus ou de la thématique étudiée. Il vous est conseillé de vous manifester aussi tôt que possible afin de planifier au mieux les étapes de la préparation à l'examen.

Bibliographie

Distribuée en cours

Exigences du cursus d'études

Aucun

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15