UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Littérature française et histoire de la culture: Apocalypse 1960

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Marc Atallah, Jean Kaempfer
Intervenant(s): -

Période de validité: 2010 -> 2010

Pas d'horaire défini.

Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

- élaboration dune problématique de recherche littéraire dans une perspective interdisciplinaire
- réflexion sur les fonctions des textes littéraires dans le contexte culturel et historique où ils sont apparus
- initiation à la recherche et à lacquisition dune autonomie critique par les travaux proposés aux étudiants.

Contenu

Dans limaginaire collectif contemporain, tout comme dans la réalité scientifique et économique, les visions catastrophistes liées au nucléaire se conjuguent paradoxalement au rêve dune amélioration radicale des capacités physiques et cognitives de lhomme : la peur de lapocalypse rencontre les promesses, apocalyptiques elles aussi, dune nouvelle Jérusalem. Or, cet imaginaire a fait lobjet dune première cristallisation convaincante dans les années 1950 et 1960, même si lhistoire littéraire en retient surtout les expérimentations formelles du Nouveau Roman. Mais Hiroshima mon amour (1959) nous rappelle opportunément que cette époque fut également celle de la « guerre froide », quelle fut marquée par la crainte dune troisième guerre mondiale, tétanisée par la perspective de nouveaux cataclysmes nucléaires. Des scientifiques (Einstein), des philosophes (Heidegger, Anders) prirent position.
Les écrivains firent cas, eux aussi, des anxiétés apocalyptiques du temps. Barjavel, Andrevon ou Wul en France, Huxley ou Wyndham en Grande-Bretagne, Walter M. Miller, Philip K. Dick ou Brian Aldiss aux Etats-Unis (pour névoquer que quelques noms) semparèrent ainsi des formes éprouvées du roman danticipation et y incarnèrent dramatiquement le sentiment général que malgré 39-45, le pire, peut-être, était encore à venir
Le pessimisme de cette littérature nest cependant pas définitif : les catastrophes imaginées ont aussi valeur cathartique, et des ruines du vieux monde, une humanité nouvelle commence étonnamment à émerger. Le cyborg prend en effet progressivement corps à cette période, avant de trouver sa pleine incarnation dans le Neuromancien de William Gibson, en 1984, et sa réplique ironique chez Andreas Eschbach (Le Dernier de son espèce, 2003).

Bibliographie

Textes au programme
(à disposition à la Librairie Basta!)

- Wyndham, Le jour des Triffides
- McCarthy, La route
- Wul, Niourk
- Dick, Dr. Bloodmoney
- Eschbach, Le dernier de son espèce
- Gibson, Neuromancien
- Galouye, Le monde aveugle

Exigences du cursus d'études

Latin selon règlement de la Faculté

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/fra/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15