UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Les renaissances au Moyen Age

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Barbara Franzé
Intervenant(s): -

Période de validité: 2011 -> 2011

Pas d'horaire défini.

Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

Le séminaire vise à mettre en évidence les rapports - permanents mais évolutifs dans leurs modalités - entre l'homme du Moyen Age et l'Antiquité, à travers l'étude de monuments et objets exemplaires, des premiers siècles du christianisme au début de l'époque gothique.

Contenu

Entre la fin de l'Antiquité et le début de la Renaissance italienne, diverses tentatives ont été réalisées de faire renaître la culture et l'art de l'Antiquité. Ces tentatives ont touché plusieurs domaines, politique, législatif, scolaire, philologique, mais aussi artistique.
C'est ainsi que les historiens de l'art ont identifié six phases de renouveaux qui se succèdent au cours du long Moyen Age, les plus importantes se situant aux époques carolingienne (VIIIe-IXe s.), ottonienne (Xe s.), dans le cadre de la réforme grégorienne du XIe siècle, puis au XIIe avec le début de la scolastique et la construction des premières grandes cathédrales, enfin du temps de Frédéric Barberousse, au XIIIe siècle.
Lors de ce séminaire, nous essayerons de déterminer, à travers l'étude de sujets emblématiques, les caractéristiques spécifiques de ces diverses « renaissances ». Nous verrons ainsi que la conception de l'Antiquité diffère selon les périodes : il s'agira de déterminer dans quelles mesures l'héritage antique a été réintégré, comment il a été transformé dans son contenu comme dans ses formes, et de déterminer quelle « Antiquité », païenne ou chrétienne, a été privilégié par les artistes. On verra que ces évolutions sont étroitement dépendantes des choix politiques et religieux, mais aussi de l'évolution des techniques.

Evaluation

Chaque étudiant(e) doit présenter un exposé sur un sujet défini en accord avec l'enseignant au moins trois semaines avant la présentation. La présentation s'appuiera sur un powerpoint et sur un dossier comprenant un plan, une problématique et une bibliographie. Le dossier sera remis à l'enseignant au moins une semaine avant la présentation. Deux semaines après l'exposé, l'étudiant(e) remettra une synthèse écrite, dans laquelle elle/il tiendra compte des remarques formulées lors de la présentation orale. Si l'exposé et/ou la synthèse devaient s'avérer insatisfaisants, l'étudiant(e) pourra soumettre une nouvelle version, améliorée, de son travail écrit. Pour plus d'indications, se rapporter au vadémécum disponible sur le site de la section d'histoire de l'art.

Bibliographie

J.-P. CAILLET, « L'Antique dans les arts du Moyen Age occidental : survivances et réactualisations », Perspective, 1, 2007, p. 99-128.

Entretiens sur la Renaissance du XIIe siècle, M. de Gandillac et E. Jeauneau (éd.), Paris-La Haye, Mouton, 1968.

A. ERLANDE-BRANDENBURG, « La Renaissance paléochrétienne », Hortus artium medievalium, 16, 2010, p. 83-92.

W. K. FERGUSON, La renaissance dans la pensée historique, Paris, 1950.

C. H. HASKINS, The Renaissance of the Twelfth century, New York, 1927.

W. A. NITZE, « The so-called Twelfth Century-Renaissance », Speculum, 23, 1948, p. 464-471.

E. PANOFSKY, La renaissance et ses avant-courriers dans l'art d'Occident, Paris, 1976.

G. PARE, A. TREMBLAY, A. BRUNET, La renaissance du XIIe siècle : les écoles et l'enseignement, Paris-Ottawa, 1933.

A. C. QUINTAVALLE, « Gli antichi come modello », dans Il medioevo : l'Europa delle catedrali, Atti del X Convegno internazionale di Studi (Parme, 24-28 septembre 2003), A. C. Quintavalle (éd.), Parme, 2006, p. 11-23.

Renaissance and renewal in the twelfth century, R.L. Benson et G. Constable (éd.), Cambridge, 1982.

Renovacion intellectual del occidente europeo (siglo XII), XXIV Semana de Estudos Medievales (Estella, 14-18 juillet 1997), Pampelune, 1998.

N. REVEYRON, « De Cluny à Castel del Monte : la renaissance monumentale du XIIe siècle et l'universalisme de l'esthétique antiquisante », Hortus artium medievalium, 16, 2010, p. 107-124.

S. SETTIS, « Continuità, distanza, conoscenza : tre usi dell'antico », dans id. (dir.), Memoria dell'antico nell'arte italiana, 3, dalla tradizione all'archeologia, Turin, 1986, p. 373-486.

Id. « Continuità dell'antico », dans G. Pugliese-Carratelli (dir.), Enciclopedia d'arte antica, classica e orientale, secondo supplemento 1971-1994, R

Exigences du cursus d'études

Selon règlement de la Faculté

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/hart/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15