UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Le gratte-ciel au cinéma: les facettes d'un imaginaire architectural et technologique

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Alain Boillat
Intervenant(s): -

Période de validité: 2011 -> 2011

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Contenu

Ce cours porte sur les façons dans les gratte-ciels des métropoles états-uniennes ont été figurés à l'écran. En corrélant des discours issus des champs de l'architecture, des beaux-arts et de l'urbanistique et certaines réflexions sur la construction de l'espace diégétique au cinéma, il s'agira d'examiner d'une part les différentes implications, en termes d'analyse des représentations, du regard posé par le cinéma sur ce type d'édifice, d'autre part les modalités d'exploitation narrative de tels lieux qui déterminent en grande partie les actions et caractéristiques des personnages qui l'habitent. S'il sera question de façon périphérique des films d'avant-garde documentaires dus à des photographes comme Paul Strand, l'accent sera mis sur la fiction : du projet Glass House d'Eisenstein à Piège de Cristal (Die Hard) de John McTiernan ou à Matrix, de The Big Clock (1948) à The Hudsucker Proxy (1994), nous envisagerons quelles connotations sont associées à certaines caractéristiques du gratte-ciel. L'immeuble sera par ailleurs abordé en lien avec d'autres composantes technologiques définies par l'usage de l'électricité (ascenseurs, éclairage,...), en particulier les moyens de télésurveillance et de télécommunication. Le cours s'articulera autour de l'analyse de films-clés (King Kong, The Apartment,...) et en fonction de deux périodes : le début des années 1970 et l'affaire du Watergate, avec son lot d'histoires basés sur des complots (The Conversation [1974], Three Days of the Condor [1976],...) et, bien sûr, l'attentat terroriste du 11 septembre 2001, frontalement abordé dans World Trade Center d'Oliver Stone (2006) et « diffracté » dans de nombreux films, de 25th Hour de Spike Lee (2002) à Inception (2010). Nous serons particulièrement attentifs à l'interaction entre les modes de représentation des gratte-ciels et les détermination génériques, notamment en ce qui concerne le paradigme technophobe qui sera envisagé à travers les genres du film catastrophe (The Towering Inferno, 1974, The Day after Tomorrow, 2004), du film fantastique (Ghostbusters, 1984, Devil, 2010) et de la science-fiction (Blade Runner, 1982). Un lien avec les comic books sera proposé à travers l'examen du lien instauré entre les super-héros (Superman, Batman et Spiderman) et leur environnement urbain.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15