UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Le rêve d'un style parfait

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Gilles Philippe
Intervenant(s): -

Période de validité: 2012 -> 2012

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Contenu

On pourrait croire que le jugement de valeur stylistique n'est qu'affaire de goût et que la linguistique n'a rien à en dire. De toute façon, en faisant de la nouveauté et de l'originalité les critères déterminant la valeur, la modernité littéraire aurait disqualifié toute idée de « norme stylistique » : une phrase ne serait jamais « bien écrite » par elle-même, mais parce qu'elle correspondrait à une vision ; tout style serait singulier.
Les choses sont en fait moins sûres, car la revendication et la quête d'un « style parfait » (c'est-à-dire d'un protocole rédactionnel non singulier et ayant vocation à être imité) s'observent sans discontinuité dans la littérature française des XIXe et XXe siècles.
On tentera alors d'apporter des réponses complexes à des questions simples : qu'est-ce que « bien écrire » ? certaines phrases sont-elles « mieux écrites » que d'autres ? certains appariements lexicaux sont-ils plus ou moins « lourds » que d'autres ? tel ordre des mots est-il stylistiquement plus satisfaisant qu'un autre ?, etc.
Ces questions intéressent de plein droit la linguistique, mais il est rare qu'elle s'en empare. Il est en effet difficile de rendre compte de la construction de la norme stylistique sans répondre à d'autres questions qui relèvent plutôt de l'histoire des imaginaires langagiers et littéraires : qu'est devenue la revendication flaubertienne d'un « idéal de style » ? qu'appelle-t-on un « style classique » et pourquoi n'a-t-on cessé de s'en réclamer ? pourquoi Anatole France ou Albert Camus ont-ils été érigés en « maîtres de style » ? qu'est-ce que le « style NRf », et pourquoi a-t-il toujours été blâmé ?, etc.

Plan du séminaire:

« Bien écrire, mal écrire. » Introduction
« Bien écrire est tout. » Gustave Flaubert
« La langue française, d'ailleurs, est une eau pure. » Guy de Maupassant
« Le plus accompli de nos écrivains modernes. » Ernest Renan
« On n'a jamais mieux écrit en français. » Anatole France
« J'aimerais mieux bien écrire qu'écrire bien. » Henri de Régnier
« Contente-toi d'un style clair, correct, dépouillé. » Atticisme Belle-Époque et « style NRF »
« Avoir du style au lieu d'avoir un style. » Jean Cocteau
« Un style de cérémonie » ? Albert Camus
« Un homme qui se soucie de bien écrire le français. » Charles de Gaulle
« Le style bien sûr fait la valeur de la prose. » Jean-Paul Sartre
« Je n'ai pas de règle de correction. » Julien Gracq

Evaluation

Travaux écrits personnels.
Oraux sur dossier d'examen, selon le plan d'études.

Exigences du cursus d'études

Latin selon règlement de la Faculté

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/fra/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15