UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

La voix over dans le cinéma de François Truffaut - Projections

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Alain Boillat
Intervenant(s): -

Période de validité: 2012 -> 2012

Pas d'horaire défini.

Exercices

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Contenu

Ce cours-séminaire a pour but de saisir les implications esthétiques et narratologiques de l'utilisation du procédé de la voix over à travers l'étude d'un corpus spécifique, les films du cinéaste François Truffaut, de son court métrage Une histoire d'eau (1958) à La Femme d'à côté (1981). On examinera notamment en quoi le réalisateur témoigne à cet égard d'une démarche particulière qui tient notamment à la conception de l'adaptation cinématographique d'oeuvres littéraires qu'il a développée en tant que critique - ses deux films tirés de romans d'Henri-Pierre Rocher, Jules et Jim (1963) et Les deux anglaises et le continent (1971), sont emblématiques de ce rapport à un texte préalable - et à un usage peu traditionnel, souvent ponctuel, retardé et désinvolte, comme dans Tirez sur le pianiste (1960). Si le rôle habituel de contextualisation historique incombe à une narration over dans L'Histoire d'Adèle H. (1975) ou Le Dernier métro (1980), cette dernière côtoie chez Truffaut, en particulier dans le cas de lecture de textes (lettre, journal intime, etc.), d'autres manifestations vocales avec lesquelles il est intéressant de la comparer. A partir des outils issus des théories de l'énonciation narrative, on se demandera pour chacun des films de Truffaut présentant une ou plusieurs voix over qui parle (un narrateur hétérodiégétique ou homodiégétique, un acteur du film, Truffaut lui-même, comme dans L'Enfant sauvage, 1969) et comment il le fait (grain de la voix, rythme de la parole, etc.), en prêtant attention au « montage » entre le texte et les images, à la construction du point de vue et à la place de la voix dans le paysage sonore global du film. Intermédiaire explicite entre la représentation audiovisuelle et le spectateur, la voix-over détermine en grande partie notre rapport au film ; on verra comment Truffaut instaure avec son public une relation particulière située entre la distance et l'immersion, l'analytique et l'affectif, l'observation des comportements et l'identification aux personnages.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15