UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Philosophie générale et systématique : Nature et culture, quel universel ?

General philosophy and systematic : Nature and culture, what universal?

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Carole Maigné
Intervenant(s): -

Période de validité: 2014 -> 2014

Pas d'horaire défini.

Cours

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0
Polycopiés: Oui

Objectif

- Comprendre ce que recouvre la distinction entre nature et culture dans la diversité de ses enjeux épistémologiques, anthropologiques et éthiques.
- Replacer cette distinction au sein d'une tradition riche de débats philosophiques et ethnologiques.
- Savoir discuter de manière argumentée et critique les enjeux entre universalisme et relativisme.

Contenu

La philosophie des Lumières (Rousseau, Kant), les débats qui opposèrent au 19e siècle les sciences de la nature (Naturwissenschaften) et les sciences de l'esprit (Geisteswissenschaften) (Dilthey), mais aussi le structuralisme (Lévi-Strauss) ou la philosophie de la culture (Cassirer) ont travaillé selon des modalités propres une tension entre nature et culture, entre une nature universelle, autonome, régie par la causalité opposée à une diversité culturelle, historique, façonnée par la liberté humaine. S'agit-il comme on a pu récemment le lire (Ph. Descola, Par delà nature et culture ?) d'un grand partage auquel la pensée occidentale ne pourrait échapper ? L'ethnologie pose ici une question que la philosophie n'a pas ignorée : que valent ces grandes catégories qui structurent intimement sa pensée ? Il nous faudra parcourir quelques jalons précis de la tradition philosophique et ethnologique qui a façonné cette tension complexe entre nature et culture, dont découle ce que l'on entend par « nature humaine », par « progrès », par « primitif » ou « sauvage » opposé à « civilisé », par « humain » et « non humain ». L'enjeu est de nourrir une réponse argumentée à ce qu'induit son éventuelle remise en cause au nom du relativisme et de l'ethnocentrisme : en renonçant à cette discontinuité, renonce-t-on aussi à garantir la possibilité d'un universel ? L'étude de Spengler montrera tout particulièrement l'acuité de cette question.

Evaluation

BA 2013 : Examen écrit durant la session de janvier. L'examen portera à la fois sur ce cours et la matière du TP accompagnant.

Bibliographie

Des extraits de textes seront analysés :

Rousseau J.J., Le discours sur l'inégalité parmi les hommes ;
Kant I., Critique de la raison pure (seconde préface) ;
Dilthey W., L'édification du monde historique dans les sciences de l'esprit ;
Cassirer E., La philosophie des Lumières ; Essai sur l'homme.
Spengler O., Le Déclin de l'occident.
Lévi-Strauss Cl., Tristes Tropiques ; Race et histoire.
Descola Ph., Leçon inaugurale au Collège de France ; Par delà nature et culture.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/philo/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15