UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Résurgences du film noir et hybridité générique - Projections

"Film Noir" Resurgence and Generic Hybridity

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Alain Boillat
Intervenant(s): -

Période de validité: 2014 -> 2014

Pas d'horaire défini.

Exercices

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif


-Approfondir les connaissances en histoire du cinéma

-Sensibiliser les étudiant-e-s à l'importance des genres cinématographiques dans le cadre de l'analyse de film

-Traiter un corpus qui s'étend de l'immédiat après-guerre au cinéma contemporain

Contenu

Ce cours entend prolonger, dans une perspective axée sur l'analyse de films, la problématique traitée lors du semestre d'automne 2014 en se penchant sur un corpus de films français et états-uniens majoritairement réalisés entre les années 1960 et aujourd'hui qui ont été conçus et reçus en tant que « films noirs » (ou « néo-noirs »). Il s'agira en particulier d'identifier le rôle assumé par la caractérisation générique sur l'esthétique et la narration de ces films, et la posture endossée par ceux-ci à l'égard de certains stéréotypes associés au « noir » (hommage, pastiche, parodie, déconstruction réflexive,...). De la sorte, les films eux-mêmes (et non plus seulement les discours auxquels souvent ils se réfèrent de façon plus ou moins explicite ou revendiquée) peuvent être considérés comme des phénomènes de réception du genre « noir ». Des études de cas seront ainsi menées à propos de films de différentes période, de Chinatown de Polanski (1974) ou Blood Simple (1984) des frères Coen à Lost Highway de David Lynch (1997) et Femme Fatale de Brian De Palma (2002). On abordera par ailleurs la question de l'hybridité générique - souvent considérée comme intrinsèque à la notion du « néo-noir » - à travers les croisements entre film noir et science-fiction, notamment dans le contexte de la post-modernité (Dark City, Alex Proyas, 1998) qui, par ailleurs, marque le travail d'un Frank Miller, situé à la croisée entre graphic novel et cinéma.

16 février
Projection à 13h15 : Manon (Henri-Georges Clouzot, 1949, 100')
Séance d'introduction : présentation de la perspective du cours, consignes pour la réalisation de travaux. Questions de périodisation. Modalités de réappropriation du « film noir » par le « néo-noir ».

23 février
Projection à 13h15 : The Killing (Stanley Kubrick, 1956, 85')
Kubrick et le film noir : derniers avatars de la période classique (Killer's Kiss ; The Killing).

2 mars
Projection à 13h15 : Le Doulos (Jean-Pierre Melville, 1962, 108')
Le film noir à la française (Le Doulos ; Le Samouraï).

9 mars
Projection à 13h15 : Bande à part (Jean-Luc Godard, 1964, 95')
La Nouvelle vague et les genres (A bout de souffle ; Bande à part ; Made in USA)

16 mars
Projection à 13h00 : The Postman Always Rings Twice (Le Facteur sonne toujours deux fois, 1981, Bob Rafelson, 122')
La question du remake : d'un facteur l'autre. Analyse comparative des films de Tay Garnett et Bob Rafelson.

23 mars
Projection à 12h45 : Chinatown (Roman Polanski, 1974, 130')
Chinatown, un noir emblématique : hommage ou démystification ?
Présentation d'un étudiant.

30 mars
Projection à 13h00 : The Player (Robert Altman, 1992, 124')
Le noir chez Altman : transposition (The long Goodbye/Le Privé) et réflexivité (The Player).
Présentation d'étudiants.

13 avril
Projection à 13h00 : Blood Simple (Joel Coen, 1984, 99')
Le noir jusqu'à l'excès (Blood Simple ; Fargo)
Présentation d'étudiants.

20 avril
Projection à 12h45 : Cape Fear (Martin Scorsese, 1991, 128')
La référence au noir chez Scorsese : le remake du film de J. Lee Thompson (1962/1991).

27 avril
Projection à 12h45 : Basic Instinct (Paul Verhoeven, 1992, 127')
Néo-noir et femme fatale : l'ombre hitchcockienne.
Présentation d'un étudiant.

4 mai
Femme Fatale (Brian De Palma, 2002, 114')
New Hollywood face à l'héritage classique (Blow Out ; Dressed to Kill) : stéréotypes du noir et éclatement de la forme narrative.

11 mai
Projection à 13h15 : Dark City (Alex Proyas, 1998, 100')
Hybridité générique : « noir » et science-fiction. Modernité (Alphaville) et post-modernité (Dark City).

18 mai
Projection à 13h15 : The Spirit (Frank Miller, 2008, 103')
Le film comme « graphic novel » : Sin City et The Spirit.
Présentation d'étudiants.

25 mai
Projection à 12h45 : Lost Highway (David Lynch, 1997, 134')
Séance de bilan.

Evaluation

Ve
Possibilité de réaliser un travail approfondi (oral dans la limite des places disponibles ou écrit)
Possibilité de réaliser un examen

Exigences du cursus d'études

Il est fortement conseillé à l'étudiant-e- d'avoir suivi le cours « Histoire et historiographie d'un genre : le film noir (1941-1958) » au semestre d'automne 2014, en particulier pour un examen.

Informations supplémentaires

https://www.unil.ch/cin

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15