UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Philosophie moderne et contemporaine : Philosophie politique (de la justice globale à la justice intergénérationnelle)

Modern and contemporary philosophy : Political philosophy (from global to intergenerational justice)

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Simone Zurbuchen Pittlik
Intervenant(s): -

Période de validité: 2015 -> 2015

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

- Connaître les fondements et la structure des théories de la justice distributive globale
- Savoir rendre compte des enjeux de l'application de ces théories aux problèmes de l'environne¬ment
- Comprendre les problèmes de la non-réciprocité et de la non-identité

Contenu

Le cours-séminaire s'adresse aussi bien aux étudiant-e-s de philosophie qu'aux étudiant-e-s du Master en fondements et pratiques de la durabilité. Il présente une introduction aux théories de la justice distributive telles qu'elles ont été développées dans la philosophie anglophone au cours des 20 dernières années. Le but est de comprendre les problèmes philosophiques auxquels se heurtent les tentatives de tenir compte, dans le cadre d'une théorie de la justice distributive, des intérêts des générations futures. La question des générations futures est d'autant plus importante que ces dernières jouent un rôle clé dans les théories de la justice environnementale, notamment dans celles de la justice climatique. Comment répondre aux objections de la non-réciprocité et de la non-identité contre l'application des théories de la justice distributive aux générations futures ?
Le cours-séminaire procède en trois temps. En premier lieu, il s'agira de présenter la Théorie de la justice (1971) de John Rawls, et les premières théories de la justice globale qui s'en inspirent en se focalisant sur le problème de la pauvreté mondiale (Charles Beitz et Thomas Pogge). En second lieu, deux types de théories de la justice sociale globale seront discutées : les théories « égalitaristes » d'une part, et les théories « suffisantistes » de l'autre. Dans un troisième temps, il s'agira de considérer les évolutions des théories de la justice en fonction de leur application aux problèmes de l'environnement, d'expliquer les objections de la non-réciprocité et de la non-identité et de discuter des réponses qui existent à ces arguments.
Le cours-séminaire vise à encourager une participation active de la part des étudiant-e-s. Pour cette raison, des séquences d'enseignement ex cathedra auront lieu en alternance avec la discussion de textes. Cette dernière permettra aux étudiant-e-s de préparer des exposés oraux.

Evaluation

Modes de validation prévus pour les étudiant-e-s de philosophie (5 ects) :
1) Exposé oral + travail écrit de 10-15 pages (22'000-33'000 signes, espaces et notes comprises).
2) Travail écrit de 15 à 20 pages (33'000-44'000 signes, espaces et notes comprises).
3) Dissertation ou commentaire de texte sous forme d'un examen en session de 6h.

Modes de validation prévus pour les étudiant-e-s du Master en fondements et pratiques de la durabilité (3 ects) :
1) Exposé oral + travail écrit de 8-10 pages (17'000 - 22'000 signes, espaces et notes comprises).
2) Travail écrit de 10-15 pages (22'000 - 33'000 signes, espaces et notes comprises).

Bibliographie

Aperçu général :
Bourban, Michel, Zurbuchen, Simone, « Justice globale », in Hervouët, François, Mbongo, Pascal, Santulli, Carlo (dir.), Dictionnaire Encyclopédique de l'Etat, Paris, Berger-Levrault, 2014, p.579-584.
Duru-Bellat, Marie, Pour une planète équitable: L'urgence d'une justice globale, Paris, Seuil, 2014.
Gosseries, Axel, Penser la justice entre les générations: De l'affaire Perruche à la réforme des retraites, Paris, Flammarion, 2004.
Gosseries, Axel, « Les théories de la justice intergénérationnelle. Synopsis à l'usage des durabilistes pressés », in Raison Publique, n°8, avril 2008, p.7-29, http://www.raison-publique.fr/article272.html.

Textes qui serviront de référence pour le séminaire
a) Les débats entre Rawls et ses successeurs cosmopolitistes :
Beitz, Charles, Political Theory and International Relations, Princeton, Princeton University Press, 1979.
Pogge, Thomas, World Poverty and Human Rights: Cosmopolitan Responsibilities and Reforms (2002), Cambridge, Polity Press, 2008 (deuxième édition, revue). Certains articles de cet ouvrage ont été traduits en français et sont accessible en ligne sur le site internet de la revue Raison publique (pour une bonne introduction, voir « Droits de l'homme et pauvreté dans le monde », http://www.raison-publique.fr/article217.html).
Rawls, John, Théorie de la justice (1971), trad. par C. Audard, Paris, Seuil, 2009.
Idem, Justice et démocratie, introduction et prés. par C. Audard, trad. par C. Audard et al., Paris, Seuil, 1993.

b) Théories égalitaristes de la justice globale :
Caney, Simon, Justice Beyond Borders: a Global Political Theory, Oxford, Oxford University Press, 2005.
Moellendorf, Darrell, Cosmopolitan Justice, Boulder/Co, Westview Press, 2002.

c) Théories suffisantistes de la justice globale :
Miller, David, National Responsibility and Global Justice, Oxford, Oxford University Press, 2007.
Gosseries, Axel, « Qu'est-ce que le suffisantisme ? », Philosophiques, vol. 38, n°2, 2011, p.465-491

d) Application aux enjeux environnementaux :
Gardiner, Stephen M., « A Perfect Moral Storm: Climate Change, Intergenerational Ethics and the Problem of Moral Corruption », Environmental Values, vol. 15, 2006, p.397-413.
Gardiner, Stephen M., Caney, Simon, Jamieson, Dale, Shue, Henry (éds.), Climate Ethics: Essential Readings, Oxford, Oxford University Press, 2010.

e) Les problèmes de la non identité et de la non-réciprocité :
Gosseries, Axel, Penser la justice entre les générations: De l'affaire Perruche à la réforme des retraites, Paris, Flammarion, 2004, chap. 1 : « Nicholas, Lionel, et les générations futures », p.47-105.
Page, Edward A., Climate Change, Justice and Future Generations, Cheltenham and Northampton, Edward Elgar, 2007, chap. 5: « The non-reciprocity problem ».

f) L'approche par la non-nuisance :
Caney, Simon, « Two Kinds of Climate Justice: Avoiding Harm and Sharing Burdens », The Journal of political Philosophy, vol. 22, n°2, 2014, p. 125-149.
Shue, Henry, « Deadly Delays, Saving Opportunities: Creating a More Dangerous World? », in Gardiner, Stephen M. Caney, Simon, Jamieson, Dale, Shue, Henry (éds.), Climate Ethics: Essential Readings, Oxford, Oxford University Press, 2010, p.163-177

Pour aller plus loin
Gardiner, Stephen M., A Perfect Moral Storm: The Ethical Tragedy of Climate Change, Oxford, Oxford University Press, 2011.
Gosseries, Axel, Meyer, Lukas H. (dir.), Intergenerational Justice, Oxford, Oxford University Press, 2009.
Laurent, Eloi, Social-écologie, Paris, Flammarion, 2011.
Renaut, Alain, Un monde juste est-il possible? Contribution à une théorie de la justice globale, Paris, Stock, 2013.
Sen, Amartya, L'idée de justice, trad. par P. Chemla, Paris, Flammarion, 2010.
Shue, Henry, Climate Justice: Vulnerability and Protection, Oxford, Oxford University

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/philo/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15