UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Philosophie moderne et contemporaine : Théories de la souveraineté (C. Schmitt, H. Kelsen, J. Habermas, M. Foucault, G. Agamben)

Modern and contemporary philosophy : Theories of sovereignty (C. Schmitt, H. Kelsen, J. Habermas, M. Foucault, G. Agamben)

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Simone Zurbuchen Pittlik
Intervenant(s): -

Période de validité: 2015 -> 2015

Pas d'horaire défini.

Cours

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

- Connaître les enjeux de la souveraineté aux 20e et 21e siècles et savoir en traiter sur la base des théories traitées.
- Savoir problématiser les textes clés présentés dans le cours.

Contenu

Ce cours est une introduction aux théories de la souveraineté au 20e siècle. Il s'intéresse dans un premier temps aux raisons qui peuvent nous amener à penser que l'ère de la post-souveraineté aurait commencé. Le concept de souveraineté est étroitement lié à l'État moderne. Exposée pour la première fois de manière systématique par Jean Bodin dans son traité Les six livres de la république (1576) pour défendre les prérogatives de l'Etat face aux guerres religieuses, la souveraineté constitue depuis lors un élément incontournable de la philosophie politique. Si la signification de la souveraineté a pu changer d'époque en époque et en fonction de son adaptation à différentes réalités politiques, il faut néanmoins se demander de nos jours si ce concept correspond toujours à une réalité. Ainsi, on constate que le système westphalien constitué d'Etats souverains et indépendants les uns par rapport aux autres a été profondément transformé au cours du 20ème siècle. Des organisations mondiales telles que les Nations Unies ou l'Organisation Mondiale du Commerce posent des limites à la souveraineté nationale. La question de l'avenir de la souveraineté se pose avant tout en Europe, où les conventions du Conseil de l'Europe ainsi que celles de l'Union Européenne semblent de plus en plus difficiles à concilier avec la souveraineté des Etats membres. Tandis que les uns se demandent aujourd'hui si l'ère de la post-souveraineté aurait commencé, d'autres pensent au contraire que le concept de souveraineté continue à jouer un rôle essentiel pour rendre compte, d'un point de vue tout à fait différent, de la réalité politique. Dans un second temps, le cours traitera des lecteurs de gauche de la théorie politique de Carl Schmitt, à l'époque le juriste officiel du IIIe Reich, qui proposa de penser la souveraineté non pas dans le cadre de la « situation normale » de l'Etat constitutionnel, mais à partir de l'« état d'exception », en reliant ainsi le droit à sa source non juridique, à la « décision » créatrice du système de lois ou suspensive.
Le cours procède de manière systématique plutôt qu'historique. Des auteurs de référence seront, pour la période de la République de Weimar, Hans Kelsen, Hermann Heller et Carl Schmitt, et pour les débats ultérieurs Hannah Arendt, Jürgen Habermas, Michel Foucault, Jean-Marc Ferry et Giorgio Agamben.

Evaluation

Examen oral (30 minutes) en session.

Bibliographie

Agamben, Giorgio, Homo sacer : le pouvoir souverain et la vie nue, traduit de l'italien par M. Raiola, Paris, Seuil, 1995.
Ferry, Jean-Marc, La question de l'Etat européen, Paris, Gallimard, 2000.
Foucault, Michel, Histoire de la sexualité, t. I : La volonté de savoir, Paris, Gallimard, 1976.
-, La naissance de la biopolitique. Cours au Collège de France (1978-1979), Paris, Seuil, 2004.
Habermas, Jürgen, Droit et démocratie. Entre faits et normes, traduit de l'allemand par R. Rochlitz et Ch. Bouchindhomme, Paris, Gallimard, 1997.
Heller, Hermann, Die Souveränität. Ein Beitrag zur Theorie des Staats- und Völkerrechts, Berlin, de Gruyer, 1927.
Kelsen, Hans, « Das Problem der Souveränität und die Theorie des Völkerrechts » (1920), dans idem, Werke, t. IV : Veröffentlichte Schriften 1918-1920, éd. par M. Jestaedt, Tübingen, Mohr Siebeck, 2013, p. 235-572.
Schmitt, Carl, La notion du politique - Théorie du partisan, Paris, Flammarion, 1992.
-, Théologie politique, trad. de l'allemand de J.-L. Schlegel, Paris, Gallimard, 1988.

Grimm, Dieter, Die Souveränität. Herkunft und Zukunft eines Schlüsselbegriffs, Berlin University Press, 2009.
Herrera, Carlos Miguel, La philosophie de droit de Hans Kelsen : une introduction, Québec, Les Presses de l'Université de Laval, 2004.
Müller, Jan-Werner, Carl Schmitt, un esprit dangereux, Paris, Armand Colin, 2007.
Zarka, Yves Charles (coord.), Carl Schmitt ou le mythe du politique, Paris, PUF, 2009.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/philo/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15