UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Savoirs experts - savoirs profanes

Expert knowledge and lay knowledge

Faculté de gestion: Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)

Responsable(s): Cynthia Kraus, Francesco Panese
Intervenant(s): -

Période de validité: 2015 -> 2015

Pas d'horaire défini.

Cours

Semestre de printemps
12 heures par semaine
84 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 9.00

Objectif

Objectifs général:

Développer une compréhension critique des relations entre « savoirs experts » et « savoirs profanes » sur la base des apports des sciences sociales et humaines de la médecine et de la santé et par des études de cas élaborées de manière collaborative.


Objectifs pédagogiques:

Après avoir suivi cet enseignement, l'étudiant.e sera en mesure de :
- identifier dans l'actualité des débats et des pratiques des situations de tensions dans la médecine contemporaine ;
- élaborer un projet d'étude basé sur un cas spécifique et circonscrit ;
- mobiliser des outils d'analyse pertinents pour rendre compte du cas d'étude choisi ;
- recueillir des données de terrain dans des sources scientifiques et médiatiques et auprès d'acteurs impliqués ;
- synthétiser, analyser et discuter les résultats de son étude ;
- réaliser en groupe un travail écrit selon les normes et les exigences d'une publication scientifique ;
- le cas échéant, poursuivre son projet d'étude par un travail de Master.

Contenu

CONTENU:

Les relations entre savoirs experts et savoirs profanes et leurs évolutions contemporaines représentent un enjeu majeur de la formation universitaire en général et de celle en sciences sociales et humaines en particulier, destinée à former des expert.e.s qui interagiront étroitement avec le monde social.

Les sociétés contemporaines sont en effet caractérisées par un recours intensif aux connaissances scientifiques et techniques - au sens large - afin d'orienter un large spectre d'actions, des politiques générales aux comportements individuels. Sous cet aspect, elles fonctionnent ainsi selon un idéal de complémentarité entre, d'une part, le travail d'objectivation de situations complexes, confié à des expert.e.s sensé.e.s les accomplir avec la rigueur et la précision que permettraient des compétences scientifiques et techniques, et, d'autre part, un mouvement de politisation (niveau collectif) et de subjectivation (niveau individuel), par lequel les institutions et les individus devraient adapter leurs décisions, leurs actions et leurs pratiques à l'aune de cette objectivation. La bonne congruence entre savoirs experts et savoirs profanes serait ainsi idéalement le gage de la conduite responsable de ces décisions, actions et pratiques.

Ce phénomène général est observable dans une variété de domaines qui ont pour caractéristique commune la volonté de diminuer les risques encourus par des actions collectives ou individuelles, en tête desquels les domaines de l'environnement naturel transformé par l'action humaine, l'environnement social du « vivre ensemble » et le contexte sanitaire où s'actualise le souci du « corps sain ».

Pourtant, comme le montrent de nombreux travaux de sociologie des sciences, on constate en différents points de l'espace social une érosion des frontières entre savoirs experts et savoirs profanes, là surtout où les compétences des supposé.e.s « profanes » contribuent à la production et aux usages de connaissances et, par extension, dans la mesure où les citoyen.ne.s-usager/ère.s est réintroduit dans la prise de décision politique et technique qui détermine leur existence environnementale, sociale et/ou individuelle.

Tout en fournissant les bases théoriques et méthodologiques nécessaires pour aborder cette thématique générale, cet enseignement sera l'occasion d'identifier, de documenter et d'analyser une série de situations concrètes et spécifiques qui cristallisent des évolutions des relations entre savoirs experts et savoirs profanes, en particulier dans les domaines couverts par l'orientation « Corps, science et santé ».


THÈMES SPÉCIFIQUES ABORDÉS:

1. Un généreux PROGRAMME D'INVITÉ.E.S permettra d'aborder les thèmes suivants (voir programme détaillé ci-dessous):
- Les théories et représentations « profanes » des maladies face au savoir « expert » de la médecine.
- L'engagement des associations de malades dans la recherche biomédicale et la gouvernance des questions de santé.
- Place et rôle des usager/ère.s dans les controverses relatives aux médicaments.
- Les mobilisations de « profanes » dans les controverses environnementales touchant à la santé.
- Rôle et difficultés de l'expertise médico-psychiatrique face aux juges des tribunaux.
- Auto-prise en charge de sa santé et construction participative de connaissances médicales.

2. Les étudiant.e.s seront amené.e.s à réaliser une RECHERCHE COLLECTIVE qui portera sur le thème général de la "MATERNITÉ", et dont des résultats pourront être valorisés dans le cadre des événements organisés pour le 100e anniversaire de la Maternité du CHUV en 2016.


DÉMARCHE:

Afin d'entretenir au mieux cette posture idéale, nous adopterons une démarche collaborative exploratoire qui permet de tirer profit des compétences et des positions de chacun.e. Cet enseignement est donc ouvert aux étudiant.e.s de toutes les filières de SSP et, dans la mesure du possible réglementaire, aux étudiant.e.s d'autres facultés intéressé.e.s par les questions de médecine et de santé.
Formats
Les plages horaires de cet enseignement s'organiseront selon 4 formats : a) Présentations thématiques en présence d'invité.e.s; b) Ateliers (présentations et discussions de textes; recueil et mise en discussion de matériaux de terrain; encadrement collectif de travaux) ; c) Terrain (moments d'enquête hors les murs); d) Colloque (présentations des projets puis des résultats des recherches de groupe).


PROGRAMME DES PRÉSENTATIONS THÉMATIQUES EN PRÉSENCE D'INVITÉ.E.S:

Thème 1. L'expertise psychiatrique au tribunal
- Prof. Jacques Gasser, Dpt psychiatrie, CHUV.
- Me Jean Fonjallaz, Juge fédéral.

Thème 2. Relations médecins/soignants-patient
2.1. Dimensions expérientielles de la maladie
- Aude Fauvel, MER, Histoire de la médecine, IUHMSP, CHUV.

2.2. Communication soignant-malade
- Dr. Michael Saraga, médecin-psychiatre, Service de psychiatrie de liaison, CHUV.

Thème 3 : Mobilisation de patients et self health management
3.1. Le cas de l'AFM, du Téléthon au Généthon
- Alain Kaufmann, biologiste et sociologue, directeur, Interface Science et Société, UNIL

3.2. Le cas du self-management du diabète
- Equipe iKnot (recherche FNS en cours): Giada Danesi (post-doc), Vindent Pidoux (post-doc), Mélody Pralong (doctorante)

Thème 4 : Tensions et controverses
4.1. Les médicaments entre experts et usagers
- Prof. hon. Jacques Diezi, pharmacologie.
- Noëllie Genre, PMU et Master SSP.

4.2. Controverses et recours à l'expertise
- Dr Marc Audetat, chargé de recherche, Interface Science et Société, UNIL

Thème 5: Communication scientifique
5.1. Muséologie et culture scientifique
- Prof. Francesco Panese, ancien Directeur du Musée de la Main UNIL-CHUV (1999-2015)

5.2. Journalisme scientifique
- Olivier Dessibourg, Journaliste scientifique, journal Le Temps

Evaluation

L'évaluation de cet enseignement correspond à la modalité Contrôle Continu Sans inscription (CCS). Elle porte sur 4 éléments pondérés. En principe, ces éléments sont réalisés par groupe de 2 étudiant.e.s.:

1. Présentation orale en atelier de textes du corpus (en lien avec les thèmes abordés avec les invité.e.s).

2. Recueil de données de terrain, notamment sous la forme d'interviews filmés.

3. Présentation orale des résultats de la recherche en colloque.

4. Rendu d'un texte d'analyse des matériaux recueillis (15-20'000 signes).

Bibliographie

Corpus de texte disponible en pdf sur myUnil.

Exigences du cursus d'études

Aucun

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15