UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Nouvelles et contes du 17e siècle entre la France et l'Italie

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Ute Heidmann, Tiziano Angelo Leonardi
Intervenant(s): -

Période de validité: 2015 -> 2015

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: anglais, français, italien
Public: Oui
Crédits: 5.00
Polycopiés: Oui

Objectif

Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE)
www.unil.ch/lleuc

Nouvelles et contes du 17e siècle entre la France et l'Italie

Prof. Ute Heidmann et Dr. Tiziano Leonardi
UNIL, Automne 2015, lundi 13.15 à 14.45, Anthropole 4088
(attention jour et horaire changé : la deuxième séance aura lieu le lundi 28 septembre, à 13.15, salle 4088.

Ce séminaire s'attache à mettre en lumière le dialogue très intense qui se déploie entre la France et l'Italie au 17e siècle. Ce dialogue interculturel imprègne la vie et la création littéraire et artistique dans les deux langues et cultures. Nous focaliserons notre attention sur deux genres, nouvelles et contes, qui se sont formées et qui ont évolués dans ce dialogue entre les deux langues, littératures et cultures. Dans la préface du Decameron devenu le parangon de la novella en Europe, Boccace déclare : « intendo racontare cento novelle, o favole o parabole o istorie che dire vogliamo... » (j'entends raconter cent nouvelles, fables, paraboles ou histoires, comme on voudra les appeler...). En insistant sur la souplesse de la définition des formes génériques, Boccace invite ici à ce que l'on appeler une « expérimentation générique ». Nombre d'auteurs dans toute l'Europe ont répondu à cette invitation, à commencer par Pétrarque, son ami et mentor qui réécrit Griselda en latin en se demandant s'il s'agit d'une historia ou d'une fabula.

Contenu

En 1550, le Vénitien Straparola reprend le jeu de cette expérimentation générique dans son recueil Le Piacevoli Notti (Les facetieuses Nuits), en 1634 l'académicien napolitain Giambattista Basile le poursuit dans Lo cunto de li cunti (Le conte des contes). Charles Perrault répond à la fois à Boccace, Pétrarque, Straparola, Basile et La Fontaine, quand il publie, en 1694, Griselidis, nouvelle avec le conte de Peau d'Asne et celuy des Souhaits ridicules et quand, en 1697, il transforme l'opposition entre histoire véridique et conte fabuleux en synonymie dans le titre de ses Histoires ou contes du temps passé. Avec des Moralitez. Sa nièce Marie-Jeanne Lhéritier dans ses Nouvelles (1696) et Marie-Catherine D'Aulnoy dans ses Contes des Fées (1697) reprennent le flambeau de cette expérimentation interculturelle et « intergénérique » passionnante, tout en se répondant les uns aux autres. En 1727 paraît Il Gabineto delle fate, précurseur du célèbre Cabinet des Fées et première traduction européenne des contes et nouvelles français de Perrault, Lhéritier, D'Aulnoy et d'autres, alors regroupés sous l'étiquette générique Racconti delle fate (Contes des fées). Nous allons retracer l'histoire éditoriale de cet ouvrage étonnant et suivre la trace de l'Académie des Ricovrati à Padoue, qui avaient accueilli Scudéry, Lhéritier, D'Aulnoy et d'autres femmes savantes interdites d'accès à l'Académie française.

La première séance a lieu le jeudi 17 septembre. Les étudiants, qui veulent choisir ce cours, mais qui ne peuvent pas être présents à cette première séance sont priés d'écrire un mail à ute.heidmann@unil.ch.

Attention jour et horaire changé : la deuxième séance aura lieu le lundi 28 septembre, à 13.15, salle 4088. Toutes les autres séances par la suite auront également lieu le lundi, 13-15.

Evaluation


Le séminaire peut être validé (5 ECTS) par un travail écrit selon les modalités du Vademecum pour le chercheur comparatiste (www.unil.ch/lleuc). Les participants sans connaissance de l'italien peuvent comparer les contes et nouvelles écrits en français en tenant compte du contexte franco-italien, les participants avec des compétences d'italien peuvent comparer les textes italiens et français. Une liste de sujets prenant en compte les compétences linguistiques des participants sera proposée dès la deuxième séance.

Bibliographie

Les textes à lire seront mis en disposition (en version bi-lingue pour les textes italiens) par le biais de MYUNIL.

Exigences du cursus d'études

Cours d'Introduction au comparatisme souhaité: il est possible de suivre l'Introduction pendant le même semestre d'automne en parallèle: il a lieu le lundi, 15-17h, Anthropole, salle 3017.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/lleuc

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15