UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Corps et techniques

Material, corporal and technical mediations

Faculté de gestion: Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)

Responsable(s): Boris Beaude, Dominique Vinck

Période de validité: 2016 ->

Horaires du cours (Hebdomadaire)

Date Lieu Remarque Thématique Intervenant(s)
2019/2020 : Lundi 10:15-12:00 (Hebdomadaire) Géopolis/1628     Boris Beaude, Margaux Bressan, Dominique Vinck
2019/2020 : Vendredi 14:15-16:00 (Hebdomadaire) Géopolis/2230     Boris Beaude, Margaux Bressan, Dominique Vinck

Cours

Semestre de printemps
4 heures par semaine
56 heures par semestre
Hebdomadaire
Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 6.00

Objectif

Objectif général
Introduire et développer la prise en compte des médiations matérielles et corporelles dans les sciences sociales, au sein de chacune des orientations du Master.
L'objectif sera d'identifier, de documenter et d'analyser une série de situations concrètes dans lesquelles la corporéité ou la matérialité sont ou ne sont pas prises en compte par les sciences sociales et ce que cela implique sur le plan scientifique (démarche, type de connaissance).

Défi scientifique
Les sciences sociales ont connu, ces dernières décennies, un material turn, c'est-à-dire la prise en compte des matérialités dans le monde social. On assiste, en particulier, au renouvellement de l'étude des gestes et des techniques pour comprendre le monde social contemporain, en prenant distances par rapport au « tout idéel » et aux explications exclusivement symboliques.
Ce tournant constitue une rupture épistémologique qui implique d'engager une description fine des gestes, des techniques, des objets et des corps, sans réduire ce dont le monde est fait à des questions de sens, de facteurs sociaux ou de forces sociales dont le corps et la matière ne seraient que les réceptacles. Cette prise en compte de la matérialité est particulièrement manifeste dans l'étude de la connaissance et des savoirs (cf. les science studies, la Revue d'Anthropologie des Connaissances, l'anthropologie médicales qui pénètre la clinique avec l'observation des gestes, les infrastructures studies, ou des ouvrages comme Les mains de l'intellect dirigé par Christian Jacob). Ce type d'étude s'attache à scruter les interactions avec les dispositifs techniques, les engagements corporels, etc.
Les notions de matérialité et corporéité connaissent elles-mêmes un renouvellement dans les sciences sociales, notamment sous l'effet de la diffusion des technologies numériques associées à des promesses de « dépassement de la matière » qui conduisent à un retour en force des questions de matérialité et corporéité.
L'enseignement se penchera sur cette prise en compte des médiations matérielles et corporelles dans les sciences sociales.

Objectifs d'apprentissage
Après avoir suivi cet enseignement, l'étudiant·e sera en mesure de :
- expliciter différentes manières de prendre en compte ou non la corporéité et la matérialité dans les sciences sociales ;
- tirer les conséquences théoriques et méthodologiques de ces manières de faire ;
- concevoir une démarche qui, sur ses propres objets et terrains de recherche, prenne en compte les médiations corporelles et matérielles (élaborer un projet d'étude sur un cas spécifique et circonscrit) ;
- collecter des données dans le cadre d'une enquête qui prenne en compte les médiations corporelles et matérielles ;
- analyser et synthétiser les résultats de cette enquête ;
- discuter la signification et les implications théoriques, méthodologiques, opérationnelles et politiques de cette manière de faire ;

Contenu

Ce cours est consacré à la prise en compte, par les sciences sociales, des médiations matérielles et corporelles et à ses conséquences scientifiques et politiques. Il sera notamment l'occasion d'introduire la théorie de l'acteur-réseau. En couvrant plusieurs thématiques traitée dans le Master (parcours de vie, inégalités et politiques sociales, changements sociaux et développement, globalisations et circulations, dynamiques sociales et rapports sociaux, diversité et cultures, justice, organisation et milieu professionnel, espace public, communication et médias, normes, savoirs experts et profanes, technologies).
Cet enseignement vise à dépasser deux difficultés symétriques bien identifiées : le déterminisme physique, technique et biologique et le réductionnisme sociologique.
Ce cours propose une analyse à deux niveaux complémentaires :
- au niveau scientifique : la manière dont sont pris en compte ou pas la corporéité et la matérialité dans les approches théoriques et méthodologiques ;
- au niveau politique et sociétal : les implications et les enjeux de cette prise en compte par les sciences sociales pour l'analyse et la compréhension de situations contemporaines, y compris au niveau institutionnel de la dynamique des sciences (clivage entre disciplines, tension entre sous-estimation des apports venant des sciences sociales et utilisation de théories par les chercheurs en sciences sociales pour attaquer les sciences « dures » plutôt que d'assumer une posture à la fois critique, engagée et responsable).
Afin d'explorer une diversité de manière de faire et leurs conséquences scientifiques et politiques, l'enseignement reposera notamment sur la mobilisation de divers collègues travaillant sur des objets et à partir d'approches variées.
Cet enseignement pourra être modulé en fonction des intérêts de celles et ceux qui y participeront.

Organisation du cours
Les plages horaires de cet enseignement s'organiseront selon quatre formats :
- Les cours des enseignants ;
- Les rencontres de chercheurs et enseignants invités ;
- Les ateliers : présentations et discussions de textes de sciences sociales ; la mise en discussion de matériaux de terrain ;
- Les séminaires : présentations des projets puis des résultats des recherches de groupe.

Plan du cours
Le cours est structuré en chapitres ponctués par des plages d'orientation et d'encadrement de travaux :
1. Le corps et les objets dans les sciences sociales (cours, rencontres et atelier) :
a. panorama des manières de faire (différents courants de pensée en sociologie, théorie de la traduction et de la médiation) ;
b. exemple d'auteurs ou d'articles remarquables ;
c. questions et problèmes que cela soulève.
2. Séminaire de présentations des projets (par groupes de 2) ;
3. Domaines d'application (cours, rencontres et ateliers)
4. Mise en discussion de matériaux de terrain ;
5. Implications méthodologiques (cours et rencontres).
6. Atelier sur les projets
7. Séminaire de présentation et discussion des résultats des recherches de groupe.

Evaluation

L'évaluation de cet enseignement correspond à la modalité « Document » (D).
Texte (soit un projet de recherche, soit un article scientifique) de maximum 35'000 signes (par groupe de deux étudiants) sur un sujet proposé par l'/les étudiant·e/s et validé par les enseignant·e·s, ou un sujet proposé par les enseignant·e·s, toujours en lien avec les thèmes et objectifs de l'enseignement. Le modèle à suivre est décrit dans des supports mis en ligne sur Moodle. Dans tous les cas, le document sera basé sur une analyse de matériaux primaires (issus d'une enquête personnelle) et mobilisera des sources secondaires pertinentes (littérature scientifique en sciences sociales).

Bibliographie

Un corpus de texte sera disponible sur Moodle.

Références de base :
Beaude (Boris), (2012), Internet, changer l'espace, changer la société, Limoges, Fyp.
Boullier (Dominique) (2016), Sociologie du numérique, Paris, Armand Colin.
Houdart (Sophie), Thierry (Olivier), (2011) (éd.), Humains, non-humains. Comment repeupler les sciences sociales (Paris, La Découverte).
Latour (Bruno) (2006). Changer de société - refaire de la sociologie. Paris: La Découverte.
Vinck (Dominique), (2007), Sciences et sociétés. Sociologie du travail scientifique, Paris. Armand Colin.
Vinck (Dominique), (2016), Humanités numériques. La culture face aux nouvelles technologies, Paris. Armand Colin.
Numéro 208 (2015) d'Actes de la recherche en sciences sociales, intitulé "Le poids des corps"
Numéro 54-55 (2010) de Techniques & Culture, intitulé "Cultures matérielles"

Exigences du cursus d'études

Fondamentaux des sciences sociales

UtilisationCode facultéStatutCrédits
Maîtrise universitaire en sciences sociales (2015 ->) ›› Enseignements transversaux, Tronc commun, Maîtrise en sciences socialesObligatoire6.00
Maîtrise universitaire en sciences sociales (2007 ->) ›› Module Sociologie, Tronc commun, Maîtrise en sciences socialesOptionnel6.00
Maîtrise universitaire en sciences sociales (2007 ->) ›› Module principal, Orientation spécifique Santé, Médecines, Sciences, Maîtrise en sciences socialesOptionnel6.00
Maîtrise universitaire ès Sciences en sciences du mouvement et du sport, orientation sciences sociales et sport (2013 ->) ›› Sous-module Corps et culture, module enseignements transversaux en sciences sociales, Maîtrise en sciences du sport (sciences sociales et sport)Optionnel6.00
Maîtrise universitaire ès lettres, Sciences sociales (Programme en SSP), Discipline secondaire (2007 ->) ›› Sciences sociales pour étudiants de Lettres (MA), Module principalOptionnel6.00
Maîtrise universitaire, Sciences du langage et de la communication (2015 ->) ›› Choix libre d'enseignements - MA-SLC-20Optionnel6.00
Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15