UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Découpage/montage

Cutting/editing

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Laurent Le Forestier
Intervenant(s): -

Période de validité: 2016 -> 2016

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 3.00

Contenu

« Mais qu'est-ce que le montage, ou plutôt, quelles sont les conditions de possibilité du montage ? »
(Giorgio Agamben, « Le cinéma de Guy Debord », dans Image et mémoire, Éditions Hoëbeke, coll. « Arts et esthétique », 1998, p. 69).

Abordant un territoire qui lui est inhabituel (le cinéma), Giorgio Agamben observe que « le caractère le plus propre du cinéma est le montage » et fait immédiatement suivre ce constat de la double interrogation ci-dessus, à laquelle il propose une réponse uniquement théorique : « il y a deux conditions transcendantales du montage, la répétition et l'arrêt », sans pointer le fait que le principe de « répétition » a été envisagé pendant longtemps dès le stade du découpage...
Ce cours souhaiterait repartir du double questionnement d'Agamben, mais en postulant que la réponse théorique est insuffisante, du moins nécessairement incomplète : le montage, qu'on l'envisage comme pratique et/ou comme pensée, recouvre des réalités très diverses selon les lieux et les époques. Ces « conditions de possibilité » fluctuent sans cesse, en fonction de plusieurs paramètres qui sont autant de variables : systèmes de production, outillages techniques disponibles, statut des professionnels destinés à cette tâche, idées de cinéma dominantes, usages du cinéma, etc.
L'hypothèse est donc ici que ce qu'une époque nomme « montage » (qui peut englober dans les faits le « découpage ») est en fait une forme d'équilibre entre ces variables, et que les aventures de la notion, ses transformations, peuvent être comprises comme une modification de cet équilibre, parfois au bénéfice ou à l'inverse au détriment du « découpage ».
Ce cours voudrait donc essayer de poser les bases de ce que pourrait être une histoire totale du montage, certes utopique, dans ses relations incessantes avec le « découpage », en l'exemplifiant par l'étude de quelques-unes de ces transformations. Cinq configurations théorico-pratiques seront donc successivement abordées de ce point de vue (chacune sur deux séances) : les premiers temps et la question de l'aboutage, l'émergence du mode de représentation institutionnel dans les années 1920 et l'arrivée des tables de montage, les débuts du parlant et le problème du découpage/montage du son, le retour au « découpage » par le « plan-séquence » (au sortir de la Seconde Guerre mondiale), la recherche de la discontinuité (images et sons) des années 1950 aux années 1970.

Evaluation

Ve / Vo
Possibilité de réaliser un travail approfondi
Possibilité de réaliser un examen

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15