UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Philosophie moderne et contemporaine : Théories de la reconnaissance

Modern and contemporary philosophy : Theories of recognition

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Simone Zurbuchen Pittlik
Intervenant(s): -

Période de validité: 2017 -> 2017

Pas d'horaire défini.

Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

- Étudier diverses conceptions et usages de la notion de « reconnaissance » de manière critique, dans les théories de philosophie sociale et politique contemporaines ;
- Savoir analyser les variations d'un concept selon le projet théorique qui le mobilise (Taylor, Honneth) ;
- Apprendre à identifier un héritage théorique, la reprise et les transformations d'un concept ou d'arguments à travers le temps (Honneth, Rousseau, Hegel).

Contenu

Dans un essai devenu classique sur le sujet, le philosophe canadien Charles Taylor défend une nouvelle conception de la justice dans une société multiculturelle (tr. fr. 'Multiculturalisme : différence et démocratie', 2009). Dans ce contexte, il défend une « politique de la reconnaissance ». On constate en effet que la notion de reconnaissance joue un rôle important dans les théories du multiculturalisme. La théorie de la reconnaissance peut toutefois être également considérée comme une approche en philosophie sociale et politique, où elle se présente alors comme une rivale des théories de la justice. Alors que ces dernières privilégient le « juste » par rapport au « bien », la théorie de la reconnaissance se base sur une conception de la vie bonne. C'est sous cet angle que le philosophe allemand Axel Honneth, représentant contemporain de l'École de Francfort (ou « Théorie critique »), a développé sa théorie de la reconnaissance pour en faire la base d'une philosophie sociale apte à analyser les « pathologies du social » et les aliénations propres aux modes de vie contemporains. Dans cette tentative, Honneth prend appui sur des classiques de la philosophie moderne et contemporaine, tels Rousseau ou Hegel.

Le séminaire propose une introduction à la théorie de la reconnaissance d'Axel Honneth (tr. fr. 'La lutte pour la reconnaissance'), qui tiendra également compte des textes antérieurs que cette dernière mobilise - par exemple le 'Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi des hommes' de J.-J. Rousseau, ou le fameux chapitre sur la dialectique du maître et de l'esclave dans la 'Phénoménologie de l'esprit' de Hegel. Dans un second temps, il s'agira d'étudier l'évolution de la théorie de Honneth dans ses écrits ultérieurs, de confronter cette théorie à un questionnement critique nourri par la lecture d'autres théories de la reconnaissance, et de l'interroger quant à sa pertinence pour rendre compte de phénomènes variés d'aliénation.

Evaluation

- Validation mixte notée : présentation orale + travail écrit de 10-15 pages, soit 22'000 à 33'000 signes (sans espaces).
- Travail d'approfondissement en lien avec le séminaire : 1 - dossier de préparation (lecture des textes, problématique, bibliographie), 2 - rédaction du travail d'approfondissement de 15-20 pages, soit 33'000 à 44'000 signes sans espaces.

Bibliographie

Honneth, Axel, La lutte pour la reconnaissance, tr. fr. Pierre Rusch, Paris, Gallimard, 2000. -, La société du mépris : vers une nouvelle Théorie critique, éd. Olivier Voirol, Paris, La Découverte, 2006. -, La Réification : petit traité de Théorie critique, tr. fr. Stéphane Haber, Paris, Gallimard, 2007. Assoun, Paul-Laurent, L'École de Francfort, Paris, PUF, Quadrige, 2012. Fischbach, Franck, Sans objet : capitalisme, subjectivité, aliénation, Paris, Vrin, 2012. Guéguen, Haud et Mallochet, Guillaume, Les théories de la reconnaissance, Paris, La Découverte, 2014. Haber, Stéphane, L'Homme dépossédé : une tradition critique, de Marx à Honneth, Paris, CNRS Éditions, 2009. Ricoeur, Paul, Parcours de la reconnaissance : trois études, Paris, GF Flammarion, 2005. [éd. anonyme], La reconnaissance : des revendications collectives à l'estime de soi, Paris, Editions Sciences humaines, 2013. Rosa, Harmut, Aliénation et accélération : vers une théorie critique de la modernité tardive, tr. fr. Thomas Chaumont, Paris, La Découverte, 2012.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/philo/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15