UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Les théories du mélodrame

Melodrama Theories

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Charles-Antoine Courcoux
Intervenant(s): -

Période de validité: 2017 -> 2017

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Contenu

Historiquement, le mélodrame fait partie de ces genres cinématographiques populaires qui, à l'instar du film d'horreur et du cinéma pornographique, sont restés longtemps négligés voire méprisés par les tenants d'une approche académique ou même cinéphilique du cinéma. Cette situation s'explique avant tout par la perception négative de certains des paramètres stylistiques, des pratiques esthétiques et des conventions narratives associés aux films issus de ce genre, tout comme à ses actualisations scéniques et littéraires antérieures : une intrigue invraisemblable et stéréotypée, assortie de rebondissements rocambolesques ; une complaisance pour l'émotion facile ; le recours à une forme de polarisation et de schématisation morales ; l'exploitation du pathos ; des situations et des comportements extrêmes ; la persécution des bons et la valorisation finale de la vertu ; des expressions extravagantes ; des effets sensationnels qui contreviennent à la psychologie des personnages ; une sentimentalité écoeurante ; etc. Dans le champ de la recherche, cette perception du mélodrame filmique change dès la fin des années 1960 avec le développement d'approches d'abord auteuristes, puis néo-marxistes du genre. Mais c'est surtout dans le cadre des études féministes, à compter des années 1970, que le mélodrame s'épanouit en tant qu'objet sérieux d'étude ; et cela pour investir ensuite - sous l'influence notamment de sa reconceptualisation en tant que mode expressif « transverse » - un grand nombre de champs et de perspectives d'investigation : histoire du cinéma des premiers temps, approches génériques ou esthétiques, études postcoloniales, télévisuelles, etc.

Ce cours-séminaire s'emploiera à explorer les différents efforts de théorisation dont le mélodrame a fait l'objet depuis son émergence dans le champ des études cinématographiques. Il s'agira de faire d'une certaine manière l'histoire de l'intelligence du mélodrame. A partir de la lecture critique de plusieurs textes-clés, envisagés dans un ordre chronologique, on s'intéressera en effet aux questions qui ont été associées au mélodrame en tant que catégorie de production et d'interprétation : comment ce genre a été construit en tant qu'objet de recherche, quels problèmes son étude a-t-elle soulevés, quels discours ont été produits à partir ces questionnements, mais aussi quels sont les cadres de pensée, les perspectives et partis pris méthodologiques qui ont été privilégiés pour l'analyser ? Cet enseignement cherchera ainsi moins à identifier les caractéristiques définitoires du mélodrame filmique en vue d'en faire l'inventaire sur un mode classificatoire qu'à considérer les productions qui, dans des contextes donnés, ont pu être vues ou reconnues comme des mélodrames/mélodramatiques. De façon plus générale, ce cours permettra aux étudiantes de se familiariser avec les approches dévolues aux genres cinématographiques : leurs postulats, leurs objectifs, leurs outils et leurs méthodes.

Evaluation


Ve / Vo
Possibilité de réaliser un travail approfondi
Possibilité de réaliser un examen

Travail approfondi: présentation orale avec synthèse écrite ou travail écrit d'env. 15 pages.

Tous les supports de cours (films, consignes pour les présentations orales et examens, bibliographie, critères d'évaluation, etc.) sont disponibles en ligne sur la page Moodle du cours.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15