UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Criminologues et milieux d'intervention

Criminal justice settings and practices

Faculté de gestion: Ecole des sciences criminelles (ESC)

Responsable(s): Lionel Grossrieder, Manon Jendly
Intervenant(s): -

Période de validité: 2018 -> 2018

Pas d'horaire défini.

Cours

Semestre de printemps
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Sur demande écrite au décanat
Crédits: 3.00

Objectif

Ce cours se destine à encourager une pratique réflexive chez les étudiants sur les trois « grandes » questions qui le diligentent, à savoir: Qu'est-ce que la criminologie ? Qu'est-ce qu'un « criminologue » ? et Quels sont les milieux d'intervention propres aux pratiques criminologiques ?
A cette fin, il a pour objectifs spécifiques d'amener les étudiants à :
- Développer une réflexion épistémologique sur la criminologie, ses objets et démarches méthodologiques
- Analyser les postures et les rôles des « criminologues » à travers le temps et l'espace
- Identifier les spécificités, dynamiques et impératifs qui façonnent les milieux-types au sein desquels peuvent s'exercer les pratiques criminologiques, leurs acteurs et interactions
- Discuter des enjeux et contingences des milieux praticiens en lesquels ils seront susceptibles d'intervenir à l'issue de leurs études, à l'aune de questions de société plus larges que suscitent les réactions contemporaines à la criminalité.

Contenu

Ce cours a pour vocation de sensibiliser les étudiants à une réflexion sur la production des connaissances en criminologie, sur les rôles des « criminologues » et sur les différents milieux dans lesquels ils sont susceptibles d'intervenir. Il traite dans un premier temps des pratiques discursives sur la déviance (criminalisée). Il examine ensuite les postures personnelles et professionnelles de l'intervenant criminologue ainsi que les difficultés et dilemmes auxquels il peut être confronté en les milieux susceptibles de l'accueillir. Il s'intéresse enfin aux enjeux inhérents à ces milieux, et aux différentes logiques, tour à tour politiques, institutionnelles, culturelles ou encore professionnelles, qui les traversent.


Evaluation

L'évaluation du cours consiste en un examen oral de 15 minutes portant sur son contenu, les lectures obligatoires (sans documentation) et les exercices de divers types qui le jalonnent.

Bibliographie

Becker H. S. (2009). Comment parler de la société ?. Paris : La Découverte.
Bennett Moses L., Chan J. (2014). Using Big Data for Legal and Law Enforcement Decisions: Testing the New Tools. University of New South Wales Law Journal, 37(2), 643-678.
Bosworth M., Hoyle C. (Eds.) (2011). What is criminology?. Oxford: Oxford University Press.
Carrier N. (2006). Les criminels des universitaires. Les formations discursives de la déviance criminalisée. Champ pénal, vol. III, [http://champpenal.revues.org/528].
Christie N. (1997). Four Blocks against Insight: Notes on the Oversocialization of Criminologists. Theoretical Criminology, 1(1), 13-23.
Debuyst C., Digneffe F., Labadie J.-M. & Pires A. P. (1995, réed. 2008). Histoire des savoirs sur le crime et la peine (Tomes 1, 2 et 3). Bruxelles : De Boeck.
Garland D. & Sparks C. (Eds.) (2000). Criminology and Social Theory. Oxford: Oxford University Press.
Moosavi L. (2019). Decolonising Criminology: Syed Hussein Alatas on Crimes of the Powerful. Critical Criminology, 27, 229-242.
Rafter N. & Brown M. (2011). Criminology goes to the movies. Crime theory and Popular Culture. New York : University Press.
Sparks R. (1992). Television and the Drama of Crime. Moral Tales and the Place of Crime in Public Life. Buckingham : Open University Press.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/esc/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15