UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Littératures comparées. Plurilinguisme et écriture de l'enfance

Comparatism. Multilingualism and Childhood Writing

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Myriam Olah
Intervenant(s): -

Période de validité: 2018 -> 2018

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Contenu

Ce cours propose d'explorer les textes d'écrivains plurilingues relatant l'enfance. Nous verrons comment Agota Kristof, Nathalie Sarraute, Vassilis Alexakis, Akira Mizubayashi et Alain Mabanckou racontent, chacun à sa manière, cette période d'apprentissage liée à l'acquisition de la langue qui est plurielle, dans le cas du corpus proposé. Agota Kristof, devenue tardivement francophone, expose la conception qu'elle avait, enfant, des langues hongroise, romani, russe et allemande dans "L'Analphabète". Parallèlement, elle traite de l'enfance dans ses oeuvres fictionnelles qu'elle enrichit par ses connaissances bilingues. Nathalie Sarraute qui maîtrisait l'anglais, évoque son rapport à l'allemand et au russe, la langue de ses parents dans "Enfance". Vassilis Alexakis compare récurremment dans ses oeuvres la langue française à la langue grecque, il introduit même le sango dans Les mots étrangers. Akira Mizubayashi, de première langue japonaise, explicite son choix du français, à travers la découverte des cultures européennes au sens large, dans ses textes où sont parsemés des bribes de son enfance. Alain Mabanckou dévoile la richesse plurilingue du continent africain, en se référant au lingala, au kikongo, au bembe et autres langues, dans ses écrits. Il sera possible d'élargir, suivant une approche comparatiste, à d'autres corpus d'autres auteurs plurilingues en fonction des intérêts et des compétences des étudiant-e-s.
Nous étudierons les oeuvres, en nous basant sur la méthode de la « comparaison différentielle », plurilingue et dialogique afin de montrer les spécificités de chaque mise en texte. Que nous révèlent les écrits de ces auteurs sur leur rapport au langage ? Comment apparaissent les diverses langues et cultures dans leurs écrits ? Quel est l'impact du plurilinguisme dans la mise en langue ? Quelles sont les modalités d'écriture de ces enfances plurilingues ? Au-delà d'éléments autobiographiques semés dans le texte, nous découvrirons les différentes façons de vivre l'enfance et de la représenter par le biais de la littérature.
Ce séminaire s'inscrit dans le cadre du colloque annuel de l'Association Suisse de Littérature générale comparée (ASLGC), qui aura lieu du 22 au 24 novembre 2018, organisé par les professeurs Ute Heidmann (UNIL) et Thomas Hunkeler (UNIFR) portant sur « L'actif relationnel des langues, littératures et cultures ».

Evaluation

Le séminaire peut être validé par un travail écrit selon les modalités du Vademecum pour le chercheur comparatiste. Pour plus d'informations, voir sous www.unil.ch/lleuc.

Bibliographie

Textes: ALEXAKIS, Vassilis, "Les mots étrangers", Paris, Gallimard, 2002. KRISTOF, Agota, "L'Analphabète", Carouge-Genève, Zoé, 2004. MABANCKOU, Alain, "Petit Piment", Paris, Seuil, 2015. MIZUBAYASHI, Akira, "Une langue venue d'ailleurs", Paris, Gallimard, 2011. SARRAUTE, Nathalie, "Enfance", Paris, Gallimard, 1983.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/lleuc

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15