UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

La psychanalyse au cinéma - PROJECTIONS

Psychoanalysis in Film

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Mireille Berton

Période de validité: 2019 -> 2019

Horaires du cours (Hebdomadaire)

Date Lieu Remarque Thématique Intervenant(s)
2019/2020 : Mercredi 18:15-20:00 (Hebdomadaire) Unithèque/4.215     Mireille Berton

Exercices

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre
Hebdomadaire
Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

Le cours vise à sensibiliser les étudiant·e·s à la manière dont le cinéma a intégré des thèmes liés à la psychanalyse, notamment à travers les figures du thérapeute et du motif de la thérapie. Il n'est pas demandé d'avoir une connaissance approfondie des théories psychanalytiques, mais de connaître le rôle culturel et social que la psychanalyse a joué tout au long du XXe siècle.

Contenu

Aujourd'hui dépassée par l'engouement pour les sciences cognitives, la psychanalyse a pendant longtemps occupé une place de choix dans l'histoire du cinéma, en partie en raison des situations psychologiquement dramatiques qu'elle permet de mettre en place au plan narratif. La psychanalyse freudienne séduit tout particulièrement le cinéma classique hollywoodien où cette doctrine d'investigation de l'inconscient s'adapte de manière idéale aux exigences de la narration classique : elle permet la mise en place d'une énigme à résoudre afin de rétablir un équilibre initial perturbé par le comportement anormal d'un personnage jugé « malade ». Dans cette intrigue de type policière, le psychanalyste joue alors le rôle du détective en quête d'éléments signifiants permettant d'élucider le mystère (de l'inconscient). L'impact de la pensée freudienne sur le cinéma hollywoodien peut alors être examiné aussi bien à travers des thématiques précises (la névrose féminine ou masculine, la criminalité, le psychanalyste-charlatan, etc.), des conventions génériques (la comédie musicale, le film noir ou policier, le western, le drame, etc.) que de ses enjeux sociaux, historiques, idéologiques et culturels.

Ce cours-séminaire propose donc d'étudier, non pas les approches psychanalytiques du cinéma qui se sont développées selon des orientations diverses (freudiennes, jungiennes, lacaniennes, etc.) depuis les années 1970, mais les différentes modalités de représentation de la psychanalyse dans des films de fiction occidentaux (principalement anglo-saxons et européens), depuis les années 1910 jusqu'à nos jours. Du Mystère des Roches de Kador (Léonce Perret, 1912) à A Dangerous Method (David Cronenberg, 2011), la psychanalyse apparaît soit directement en tant que dispositif thérapeutique fondé sur une relation technique et humaine, soit indirectement via des notions ou des thèmes comme le rêve, le voyeurisme, le traumatisme, la folie, etc. L'objectif consistera à analyser des films déployant toute une série de référents à la psychanalyse entendue au sens large : séquences oniriques, récits de rêve, figures de psychanalystes ou de psychiatres, scènes de cure, personnages névrotiques ou métaphores voilées des principes de base de la psychanalyse. On verra combien ces stratégies de représentation sont directement dépendantes d'un état historique du savoir, d'où leur variation au cours du temps - la psychanalyse ou la psychiatrie faisant l'objet tantôt d'admiration, de critique ou de raillerie en fonction des époques, mais également des cadres théoriques qui prédominent à un moment donné pour appréhender le psychisme humain et ses aléas.

Plus largement, il s'agira d'interroger la célèbre cinéphobie freudienne, le fondateur de la psychanalyse ayant toujours refusé de se compromettre avec l'industrie du cinéma au prétexte que le film n'est pas en mesure de représenter l'inconscient. Comment en effet représenter l'inconscient, alors que le cinéma a fondé son langage sur l'expressivité visuelle et que la psychanalyse base sa doctrine sur la traduction verbale de celui-ci ? Le langage filmique semble pourtant particulièrement propice à la figuration de l'intériorité psychique, comme en attestent les nombreuses séquences oniriques qui ponctuent l'histoire des films. Les réticences de Freud à l'égard du cinéma sont alors révélatrices d'une tension, au sein de la psychanalyse, entre image et parole, tension que le cinéma classique hollywoodien va tenter de résoudre en mettant l'accent sur la mise en scène de la cure.

Programme du cours

18 septembre - 1. Présentation du cours et de sa problématique

25 septembre - 2. Les origines croisées du cinéma et de la psychanalyse. Le mystère des roches de Kador (L. Perret, 1912)

2 octobre - 3. Le film psychanalytique. Les mystères d'une âme (G. W. Pabst, 1926)

9 octobre - 4. Freud à Hollywood 1. Didactisme psychanalytique. Spellbound (A. Hitchcock, 1945), Secret Behind the Door (F. Lang, 1948)

16 octobre - 5. Freud à Hollywood 2. La folie des femmes. Now, Voyager (I. Rapper, 1942), The Lady in the Dark (M. Leisen, 1944), The Snake Pit (A. Litvak, 1949), The Three Faces of Eve (N. Johnson, 1957)

23 octobre - 6. Freud à Hollywood 3. La folie des hommes. Pursued (R. Walsh, 1947), Holly Triumph (Steve Sekely, 1948), Secret Beyond the Door (F. Lang, 1948), The Dark Past (R. Mate, 1948), Psycho (A. Hitchcock, 1960), Pressure Point (H. Cornfield, 1962)

30 octobre - 7. Freud à Hollywood 4. Le regard de Montgomery Clift. Suddenly Last Summer (L. M. Mankiewicz, 1959), Freud (Passions secrètes) (J. Huston, 1962)

13 octobre : pas de cours pour cause de colloque à la section.

20 novembre - 8. La psychanalyse en crise. Le voyeur (M. Powell, 1960), Tender is the Night (H. King, 1962), Shock Corridor (S. Fuller, 1962), Family Life (K. Loach, 1971), Annie Hall (W. Allen, 1977), Pulsions (B. de Palma, 1980)

27 novembre - 9. La psychanalyse dans le cinéma français contemporain. Le septième ciel (B. Jacquot, 1997), Mortel transfert (J.-J. Beineix, 2001), Rois et Reine (A. Desplechin, 2005), Un conte de Noël (A. Desplechin, 2008), Jimmy P. (Psychothérapie d'un indien des plaines) (A. Desplechin, 2013) (exposé possible)

4 décembre - 10. Les films biographiques. Der Junge Freud (A. Corti, 1976), Princesse Marie (B. Jacquot, 2003), A Dangerous Method (D. Cronenberg, 2011), L'âme en jeu (R. Faenza, 2002) (exposé possible)

11 décembre - 11. La psychanalyse à l'aune du comique. Amanda (M. Sandrich, 1948), Trois sur un sofa (J. Lewis, 1966), Beyond Therapy (R. Altman, 1987), Mafia Blues (H. Ramis, 1999). [Alternative : La psychanalyse chez Woody Allen] (exposé possible)

18 décembre - 12. Corrigé du test, synthèse et ouverture

Projections, mercredis 18h15-20h15, salle Unithèque 4215
Le cours bachelor « La psychanalyse au cinéma » s'accocie aux événements destinés à célébrer les 100 ans de la Société suisse de psychanalyse qui a été créée en 1919 à Zurich en présence d'éminents psychanalystes tels Otto Rank, Hanns Sachs et Edouard Jones. Parmi ces événements, le cycle « Le Divan du jeudi soir. Psychanalyse & cinéma » organisé par le Centre de Psychanalyse de Suisse romande et le Centre de Psychanalyse de Lausanne propose, tout au long de l'année, des projections de films dans les cinémas de la ville de Lausanne. La prochaine séance est prévue le 21 novembre 2019. Les projections à l'UNIL constituent une occasion unique pour les étudiant·e·s de dialoguer avec des professionnels de la psychanalyse puisqu'elles sont ouvertes aux membres de la SSP. Pour plus d'informations : www.100.psychoanalyse.ch

Programme provisoire
Le contenu des projections peut être amené à changer au cours des premières semaines

25 septembre : Geheimnisse einer Seele (G. W. Pabst, 1926) (durée : 1h15)
9 octobre : Spellbound (A. Hitchcock, 1945) (durée : 1h45)
16 octobre : The Lady in the Dark (M. Leisen, 1944) (durée : 1h35)
23 octobre : Pressure Point (H. Cornfield, 1962) (durée : 1h30)
30 octobre : Freud (J. Huston, 1962) (durée : 2h15)
20 novembre : Jimmy P. (Psychothérapie d'un indien des plaines) (A. Desplechin, 2013) (durée : 2h)
27 novembre : Der Junge Freud (A. Corti, 1976) (durée : 1h40)
11 décembre : Carefree (M. Sandrich, 1948) (durée : 1h25)

Evaluation

Ve / Vo
Possibilité de réaliser un travail approfondi
Possibilité de réaliser un examen

Bibliographie

La bilbiographie est distribuée pendant le cours.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin

UtilisationCode facultéStatutCrédits
A40-CINE: Attestation 40 ECTS en cinéma (2013 ->) - A40-CINE ›› Théories du cinéma - A40-CINE-2-20Optionnel
Cinéma, 2ème partie (2013 ->) ›› Enseignements à choix - BA-CINE-2-40Optionnel
Cinéma, 2ème partie (2013 ->) ›› Théories du cinéma - BA-CINE-2-20Optionnel
Complément de crédits ECTS pour étudiant externe (2013 ->) ›› Théories du cinéma - CCR-EXT-CINEOptionnel
NIV-CINE: Mise à niveau MA, Cinéma (2013 ->) - NIV-CINE ›› Enseignements à choix - NIV-CINE-2-40Optionnel
NIV-CINE: Mise à niveau MA, Cinéma (2013 ->) - NIV-CINE ›› Théories du cinéma - NIV-CINE-2-20Optionnel
Programme à option "transitoire", 2ème partie (2013 ->) ›› Théories du cinéma - BA-OP-CINE-TOptionnel
Programme à options, 2ème partie (2013 ->) ›› Théories du cinéma - BA-OP-CINEOptionnel
Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15