UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Psychose : anatomie et autopsie d'un film

Psycho, the film's anatomy and autopsy

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Charles-Antoine Courcoux
Intervenant(s): -

Période de validité: 2019 -> 2019

Pas d'horaire défini.

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Contenu

[Alerte au divulgâchage] A l'instar du personnage de Norman/la mère, Psycho (1960) est un film double, voire trouble. D'un côté, Psycho se range aujourd'hui couramment dans la catégorie des « chefs-d'oeuvre du cinéma », une réalisation emblématique du « classicisme hollywoodien », dont les mérites sont systématiquement indexés sur le « génie » de son « auteur », le cinéaste Alfred Hitchcock, connu comme le « maître du suspense. » Saisi dans ces unités descriptives, qui le rendent débiteur du talent individuel, le film se retrouve pour ainsi dire isolé du flux de la temporalité historique, enferré dans un statut qui le soustrait à la contingence. D'un autre côté, à l'opposé en quelque sorte de cette perception fixiste, Psycho constitue, en tant que tel mais aussi comme matrice d'un nombre considérable d'autres films et productions culturelles, une réalisation résolument polymorphe et plurielle, déterminée par l'histoire et traversée par la question de la sérialité à plusieurs titres. D'une part, son récit thématise le phénomène de la sérialité sur un mode dépréciatif via le portrait qu'il dresse de Norman Bates (Anthony Perkins), le tueur psychopathe dont l'aliénation est signifiée par sa soumission à une pulsion meurtrière sérielle. D'autre part, et à un autre niveau, Psycho s'est imposé depuis sa sortie  et non sans une certaine ironie  comme une production unique dans son aptitude à générer de la sérialité. Adaptation d'un roman du même titre de Robert Bloch (1959), qui était lui-même inspiré de l'histoire médiatisée du célèbre tueur en série du Wisconsin Ed Gein, le film a connu plusieurs ressorties, généré trois suites, dont un téléfilm qui prend la forme d'un prequel (Psycho IV : The Beginning, 1990), des bandes-dessinées, des parodies (High Anexiety, 1977), des pastiches, des court-métrages (The Big Shave, 1967), des installations artistiques (24 Hour Psycho, 1993), des documentaires (78/52, 2017), un sous-genre à succès (le slasher), un remake (Psycho, 1998), un « remake secret » (The Grifters, 1990), un film de fiction axé sur la production du film (Hitchcock, 2012), deux séries télévisées (Bates Motel, 1987 ; 2013-2017), des produits dérivés en tout genre et des variations sur sa thématique, que ce soit sous la forme d'hommages (Dressed to Kill, 1980), de détournements, d'actualisations (What Lies Beneath, 2000) ou de variations (Gone Girl, 2014).

Entièrement centré sur le film Psycho et l'ensemble des productions qui peuvent s'y rattacher, ce cours-séminaire entreprend d'étudier son objet à partir des questions extrêmement diverses qu'il soulève, que ce soit en tant que film d'horreur, film d'auteur, oeuvre d'art, adaptation, « film à twist », chapitre initial d'une série composée de deux suites et d'un prequel, fait économique, phénomène culturel, mais également objet d'un remake, d'actualisations d'inspiration variée, de réception critique et historiographique, de parodies, de pastiches, etc. Il s'agira de considérer Psycho sous cette grande variété d'angles afin non seulement de proposer aux étudiant·e·s un panorama des différents cadres de pensée, des approches, des outils méthodologiques et perspectives théoriques qui peuvent s'appliquer à un même film, mais aussi de saisir la complexité du réseau intertextuel au sein duquel tout film est susceptible de s'insérer. Le programme de ce cours-séminaire sera en partie élaboré en concertation avec les étudiants·e·s. Il offrira en outre la possibilité de travailler sur des archives inédites du film.

Evaluation

Ve / Vo
Possibilité de réaliser un travail approfondi
Possibilité de réaliser un examen

Travail approfondi: présentation orale avec synthèse écrite ou travail écrit d'env. 15 pages.

Tous les supports de cours (films, consignes pour les présentations orales et examens, bibliographie, critères d'évaluation, etc.) sont disponibles en ligne sur la page Moodle du cours.

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/cin

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15