UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Jean Cocteau, Théâtre et cinéma : Poétique de l'adaptation

Jean Cocteau, Cinema and Drama

Faculté de gestion: Faculté des lettres

Responsable(s): Danielle Chaperon
Intervenant(s): -

Période de validité: 2019 -> 2019

Pas d'horaire défini.

Séminaire

Semestre d'automne
2 heures par semaine
28 heures par semestre

Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 0

Objectif

Les théories de l'adaptation sont nombreuses. Elles prennent actuellement un tour nouveau dans un contexte de réveil de la narratologie (narratologie transmédiale) et de fort intérêt pour l'intermédialité et la «transfictionnalité».

Plutôt que d'engager une discussion théorique (passionnante au demeurant), le séminaire propose d'envisager ces questions (adaptation, transmédialité, intermédialité, fictions transfuges...) à partir de la pratique d'un artiste «transformiste».

Contenu

Le séminaire s'organisera autour de plusieurs «foyers» :

1 - La Belle et la Bête (1946) adapté du célèbre conte de Mme Leprince de Beaumont (version choisie contre celle de Mme de Villeneuve). L'intérêt de ce film (le premier tourné par Cocteau après Le Sang d'un poète) et qu'il fait système avec Le Journal d'un film qui en ouvre les coulisses.

2- Les Parents Terribles (1938) et L'Aigle à deux têtes (1944) (inspiré par le Ruy Blas de Victor Hugo), deux textes dramatiques créés sur scène puis adaptés en 1948 à l'écran par Jean Cocteau lui-même. Ces deux films vont, à la sortie de la seconde guerre mondiale, positionner Cocteau au coeur des débats qui vont agiter le milieu du cinéma français (textes fondamentaux d'André Bazin sur les rapports entre théâtre et cinéma; brûlot du jeune François Truffaut sur la «Tradition de la Qualité» et la «Politique des auteurs».

3 - Orphée (1926 et 1949), une pièce «postdada» profondément modifiée pour l'écran plus de vingt ans après sa création. Les deux oeuvres sont absorbées à leur tour dans le dernier films du poète Le Testament d'Orphée (1960). Ce dernier film fait aussi le lien avec le premier, Le Sang d'un poète (1930). Le Testament d'Orphée, comme La Belle et la Bête, est accompagné d'un journal, le Journal du Testament d'Orphée rédigé par Roger Pillaudin sur la base de conversations avec Jean Cocteau. Ces conversations ont également fait l'objet, au cours du tournage, d'une série d'émissions radiophoniques.

Cet ensemble permettra de considérer ce que l'on peut appeler le «monde» de Cocteau (traversé de personnages, de motifs, de paysages récurrents).



CALENDRIER

1. 19 septembre INTRODUCTION I

2. 26 septembre INTRODUCTION II

3. 3 octobre : Ruy Blas (dialogues, film de Pierre Billon, 1946, d'après Victor Hugo).
4. 10 octobre : L'Aigle à deux tête (le texte dramatique).
5. 17 octobre : L'Aigle à deux têtes (le film)
6. 24 octobre : Les Parents terribles (le texte dramatique).
7. 31 octobre : Les Parents terribles (le film).

7 novembre (Semaine 8)

8. 14 novembre : Orphée 1926 et 1949 (les textes dramatiques).
9. 21 novembre : Orphée 1950 (le film)
10. 28 novembre : Le Testament d'Orphée 1960 ( le film ) et Orphée.

5 décembre (absence)

11. 12 décembre : Le Testament d'Orphée et le Journal du Testament d'Orphée.
12. 19 décembre : Les Entretiens sur le cinématographe, Du cinématographe, La Difficulté d'être.







Evaluation

Validation mixte (un séminaire oral et un résumé)
ou
Examen écrit

Exigences du cursus d'études

Selon règlement de la Faculté

Informations supplémentaires

http://www.unil.ch/fra/

Canton de Vaud
Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15