UNIL
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Fiche de cours
Français | English   Imprimer   

Fiche de cours

Clinique genre et droits humains

Gender and Human Rights Clinic

Faculté de gestion: Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)

Responsable(s): Eléonore Lépinard

Période de validité: 2021 ->

Horaires du cours (Hebdomadaire)

Date Lieu Remarque Thématique Intervenant(s)
2023/2024 : Mardi 10:15-12:00 (Hebdomadaire) Géopolis/2235     Eléonore Lépinard, Lucile Quéré
2023/2024 : Mardi 12:15-14:00 (Hebdomadaire) Géopolis/2235     Eléonore Lépinard, Lucile Quéré

Cours-Séminaire

Semestre d'automne
4 heures par semaine
56 heures par semestre
Hebdomadaire
Langue(s) d'enseignement: français
Public: Oui
Crédits: 6

Objectif

La Clinique Genre et Droits Humains (CGDH) poursuit un triple objectif pédagogique.

  • Acquisition de savoirs interdisciplinaires – juridiques et sociologiques – sur les droits humains des femmes* et les droits des minorités de genre et sexuelles et leur application, dans une perspective intersectionnelle. Connaissance des conventions et de leur contenu, connaissance de la littérature en sociologie du droit sur l’application de ces conventions et leurs limites
  • Acquisition de savoirs-faire relatifs aux activités de plaidoyer (lobbying) dans le domaine des droits humains des femmes*. Collecte de données, rédaction d’un brief, mise en rapport des conventions avec des situations concrètes, présentation orale et écrite de raisonnements liés aux conventions. Une visite de l’ONU pour assister à des séances du Comité CEDAW permet de familiariser les étudiant.e.s avec les processus onusiens des droits des femmes.
  • Acquisition de savoirs-faire relatifs aux activités de communication afférentes au plaidoyer : production d’un contenu média (podcast) permettant de diffuser des données et informations sur les droits humains des femmes* et leur application.

Contenu

La « Clinique genre et droits humains »  est axée sur la thématique et la pratique de la défense et de la promotion des droits humains des femmes* et des droits LGBTQI+ auprès des institutions internationales chargées de faire respecter les différentes conventions internationales définissant, protégeant, et interprétant ceux-ci. Pour ce faire elle propose d’acquérir un savoir interdisciplinaire, indispensable au travail de lobbying et construction de la « cause » auprès des institutions internationales.

 

L’enseignement sous forme de « clinique » a pour objectif de doter les étudiant·e·s de master d’un savoir à visée pratique et professionnalisant, réalisé dans un contexte participatif avec un encadrement resserré et des interactions soutenues avec les milieux de la pratique. Il doit permettre aux étudiant·e·s d’acquérir tant des notions conceptuelles que des savoirs faire, en produisant des données et des analyses qui pourraient être utilisées par les praticien·ne·s. 

 

Les étudiant·e·s auront ainsi la possibilité de s’engager, en pratique, dans la production d’analyses et de savoirs aussi bien juridiques que sociaux et politiques, permettant aux institutions gardiennes des traités défendant les droits des femmes au niveau international de fonctionner. Ils et elles apprennent également à effectuer le délicat passage des connaissances théoriques à l’action pratique, ce qui veut dire mettre en forme, mettre en mots et en sons (podcast) différemment sa pensée avec une visée d’efficacité pratique et en maitrisant les codes d’un univers professionnel.

Evaluation

La validation principale du cours consiste en la réalisation en binôme d’un podcast sur les thématiques de la clinique.

Exigences du cursus d'études

L’apprentissage théorique et la mise en pratique des droits humains appliqués à la question du genre, n’est ni réservé aux juristes ni uniquement axé sur le droit. Ce domaine de connaissance et de professionnalisation est ouvert aux étudiant·e·s de sciences sociales et de sciences politiques qui apportent des compétences particulières liées à leur formation en recherche, pratique de terrain, analyse de données. En effet, le travail de promotion des droits humains des femmes auprès des institutions internationales est loin d’être exclusivement juridique : il implique de nombreuses connaissances de sciences sociales (analyses de contextes sociaux, analyse des systèmes politiques, analyses des mobilisations sociales, critères d’évaluation, index, perspective de genre).

Informations supplémentaires

Vous pouvez écouter les réalisations des étudiantes des volées précédentes de la Clinique ici : https://wp.unil.ch/biss/enquetes/

UtilisationCode facultéStatutCrédits
Maîtrise universitaire en science politique (2017 ->) ›› Enseignement spécifique à choix, orientation Politique et histoire internationale, Maîtrise en science politiqueOptionnel6.00
Maîtrise universitaire en science politique (2020 ->) ›› Enseignement spécifique à choix, orientation Politique et histoire internationale, Maîtrise en science politiqueOptionnel6.00
Maîtrise universitaire en sciences sociales (2015 ->) ›› Module principal, orientation Droits humains, Diversité et Globalisation, Maîtrise en sciences socialesOptionnel6.00
Maîtrise universitaire en sciences sociales (2021 ->) ›› Module principal, orientation Droits humains, Diversité et Globalisation, Maîtrise en sciences socialesObligatoire6.00
Maîtrise universitaire ès lettres, Sciences sociales (Programme en SSP), Discipline secondaire (2007 ->) ›› Sciences sociales pour étudiants de Lettres (MA), Module principalOptionnel6.00
Plan libre en SSP (mobilité, auditeurs, hôtes, externe) (2020 ->) ›› Enseignements de sciences sociales, niveau Master, plan libre en SSP (mobilité, auditeurs, hôtes, externe)Optionnel6.00
Unicentre - CH-1015 Lausanne - Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Canton de Vaud
Swiss University