UNIL
le savoir vivant
Vous êtes ici: UNIL > L'enseignement > Choisissez la faculté > Faculté des lettres > Structure des cours
Français | English   Imprimer   

Faculté des lettres

Votre sélection

MA - Langues et civilisations d'Asie du Sud (2015 ->)
BA - Complément de formation en langues classiques, Grec ancien, année II (2013 ->)

Structure des cours

Format PDF Version PDF

 

Maîtrise universitaire ès Lettres, Langues et civilisations d'Asie du Sud (Dès 2015A) (2015 ->)

Grade :Maîtrise universitaire ès Lettres
Description :

Les crédits indiqués sont des crédits ECTS.


Les crédits pris en compte pour le calcul de la réussite sont les crédits sur évaluations. Les crédits sur enseignements sont proposés à titre informatif, dans le but d'indiquer la répartition de la charge de travail relative à chacun des enseignements prévus au programme.


Les enseignements et évaluations sont regroupés dans des ensembles appelés parties, sous-parties, modules et sous-modules. En fonction de sa structure, un plan d'études peut comporter quatre, trois ou que deux niveaux.


Présentation de la discipline


Le programme de la Maîtrise universitaire (Master) ès Lettres en Langues et civilisations d'Asie du Sud offre une formation originale alliant spécialisation dans un domaine principal (avec de fortes compétences linguistiques) et études plus larges sur les différentes cultures du sous-continent indien.


Cette formation privilégie les approches historiques, philologiques, littéraires et/ou comparatives et a pour objet prioritaire l'étude de sources textuelles, mais aussi épigraphiques, iconographiques, cinématographiques etc. en lien avec les contextes historiques et culturels, anciens et contemporains qui les ont portées. Elle apporte également une connaissance des outils méthodologiques propres à la recherche sur les liens historiques développés au fil des siècles entre l'Europe ou l'Occident et l'Asie du Sud. Elle poursuit l'acquisition des compétences linguistiques entamées au Baccalauréat universitaire (Bachelor) en vue de leur application dans des recherches spécialisées ; les langues principalement utilisées sont le hindi (moderne et ancien), l'ourdou, le sanskrit et les langues moyen-indiennes. Parmi les compétences générales exercées et valorisées par cette formation figurent la capacité à travailler de manière autonome, l'intérêt pour la recherche (dans le cadre de travaux de recherche ou d'un terrain en Asie du Sud), ainsi qu'un esprit critique et ouvert.


La formation en Langues et civilisations d'Asie du Sud dote les étudiants de qualifications spécialisées qui les préparent, entre autres, à une activité de recherche, aux métiers de la culture et du patrimoine, à l'enseignement et à la communication interculturelle. Le décentrement exigé par cette formation donne en outre des clés permettant de relever les défis d'un monde globalisé dans lequel l'Asie tient une place de plus en plus importante.


Le plan d'études est constitué de trois parties, réparties comme suit : i) un tronc commun à tous les étudiants du programme, consistant en un enseignement portant sur les méthodes des études en langues et civilisations d'Asie du Sud ; ii) un domaine principal de spécialisation à choix (parmi trois options définies ci-dessous) ; et iii) un ensemble d'enseignements à choix (deuxième langue, cours thématiques, terrain ou séjour linguistique en Asie du Sud, et travail de recherche). Un examen oral portant sur le domaine de spécialisation clôt le programme.


Domaines de spécialisation :


a) Histoire et littératures de l'Inde pré-moderne et moderne En optant pour ce domaine, les étudiants sont amenés à étudier plus spécifiquement les périodes pré-moderne (XVIe-XVIIIe siècles) et moderne (XIXe-XXIe s.) et leurs littératures en hindi ancien (braj, avadhī) et moderne (khaṛī bolī). Consistant en deux séminaires distincts, cette combinaison permet aux étudiants d'embrasser le large éventail de la littérature hindi et de connaître de l'intérieur les thèmes et enjeux sociaux, religieux, littéraires et politiques qui ont marqué l'histoire du sous-continent. Les questions de traduction (pratiques, enjeux culturels et politiques, etc.) figurent également parmi les outils et les réflexions propres à ce domaine de spécialisation. L'étude complémentaire de l'ourdou constitue une combinaison pertinente pour acquérir une connaissance complète et approfondie de la période du XVIe au XXIe siècles. La combinaison avec le sanskrit convient plus particulièrement à celles et ceux qui s'intéressent à l'évolution de la langue ou à la longue histoire intellectuelle de l'Inde.


b) Histoire et littératures des cultures islamiques en Asie du SudEn optant pour ce domaine, les étudiants se spécialisent dans les cultures islamiques de l'Asie du Sud prémoderne et moderne. Cette spécialisation concerne en particulier l'histoire des littératures ourdoues et persanes des XIIe-XXIe siècles. Grâce aux séminaires propres à ce domaine, les étudiants développent une connaissance approfondie des rencontres interculturelles qui se sont produites lors de la création des cultures urbaines et cosmopolites islamiques, ainsi que des défis posés par le colonialisme et son héritage aux communautés musulmanes. L'étude de l'histoire pré-moderne permet de mieux comprendre les enjeux politiques actuels de l'Asie du Sud et des contextes qui lui sont liés dans le monde musulman en général. Associée à l'enseignement du hindi ancien et moderne, cette combinaison permet d'acquérir une connaissance idéale des cultures musulmanes du XVIe au XXIe siècles.


c) Philologie bouddhique indienne Cette option a pour objet l'étude de l'histoire du bouddhisme indien dans ses différents aspects culturels. Elle se focalise sur l'étude de la littérature bouddhiste composée et conservée dans des langues indiennes, à savoir le sanskrit et les langues moyen-indiennes (pāli, prākrit, gāndhārī) et permet aux étudiants de développer leurs compétences linguistiques et philologiques. Une attention particulière est accordée à la capacité d'accéder à ces textes par le biais des principales traditions de manuscrits. Les séminaires incluent donc un enseignement de base en paléographie indienne (brāhmī, kharoṣṭhī) et en manuscriptologie. Toutefois, comme le bouddhisme est considéré ici non seulement comme un phénomène textuel mais aussi comme une manifestation particulière de la culture indienne, d'autres aspects occupent également une place importante dans cet enseignement. Celui-ci se concentre notamment sur l'énorme quantité d'inscriptions présentes dans les sites archéologiques bouddhistes, dont l'importance est considérable pour connaître l'évolution du bouddhisme indien et son interaction avec les autres cultures du sous-continent. Par conséquent, les séminaires incluent également l'enseignement des compétences de base en épigraphie indienne.

Exigences du cursus d'études :Les Maîtrises universitaires ès Lettres (90 crédits) et ès Lettres avec spécialisation (120 crédits) se composent toutes deux d'une discipline principale (60 crédits) et, au choix, soit d'une discipline secondaire, soit d'un programme de renforcement (30 crédits). La Maîtrise universitaire ès Lettres avec spécialisation compte en plus un programme de spécialisation d'un volume de 30 crédits.
Durée :Temps plein De 3 à 5 semestres, avec possibilité de dérogation, pour la Maîtrise universitaire ès Lettres à 90 crédits ECTS et de 4 à 6 semestres, avec possibilité de dérogation, pour la Maîtrise universitaire ès Lettres avec spécialisation à 120 crédits ECTS. 1 crédit ECTS = 25-30 heures d'études Temps partiel De 6 à 8 semestres, avec possibilité de dérogation, pour la Maîtrise universitaire ès Lettres à 90 crédits ECTS et de 8 à 10 semestres, avec possibilité de dérogation, pour la Maîtrise universitaire ès Lettres avec spécialisation à 120 crédits ECTS. 1 crédit ECTS = 25-30 heures d'études

 

Complément de formation en langues classiques, Grec ancien, BA, Année II (Dès 2013A) (2013 ->)

Description :

Les crédits indiqués sont des crédits ECTS.


Les crédits pris en compte pour le calcul de la réussite sont les crédits sur évaluations. Les crédits sur enseignements sont proposés à titre informatif, dans le but d'indiquer la répartition de la charge de travail relative à chacun des enseignements prévus au programme.


Les enseignements et évaluations sont regroupés dans des ensembles appelés étapes, modules et sous-modules. En fonction de sa structure, un plan d'études peut comporter ces trois niveaux ou n'en compter que deux, voire qu'un seul.


Présentation du programme d'études


La mise à niveau en grec ancien est proposée à tous les étudiants de la Faculté des Lettres. Elle est particulièrement recommandée aux étudiants appelés à travailler sur des sources en langue grecque (notamment en histoire ancienne, archéologie, latin, philosophie, histoire et science des religions) ; pour les étudiants en histoire ancienne et archéologie qui ne sont pas détenteurs d'une maturité (ou titre équivalent) avec latin, la mise à niveau en grec peut remplacer celle en latin. En donnant accès aux catégories de la pensée grecque et en permettant de ne pas être tributaire de l'écran que constitue toute traduction, dès lors qu'elle ne peut être confrontée au texte original, cet enseignement répond à un objectif de formation essentiel.


La mise à niveau en grec ancien peut être commencée dès l'année propédeutique ou durant la deuxième partie du baccalauréat. L'enseignement se déroule sur deux ans et permet de se familiariser avec l'essentiel de la grammaire grecque. Le cours de 1er niveau (Initiation au grec ancien) permet d'aborder les notions fondamentales (temps verbaux à l'indicatif, déclinaisons, emplois des cas, emplois du participe et de l'infinitif) et d'acquérir un vocabulaire de base. Le cours de 2e niveau (Approfondissement des connaissances linguistiques et textuelles) permet de compléter les connaissances grammaticales (avec notamment l'approche des modes verbaux autres que l'indicatif), d'accroître les connaissances lexicales et de développer les capacités d'analyse et de traduction. Les deux cours sont crédités de manière indépendante.


L'enseignement repose à la fois sur une approche progressive et structurée de la grammaire et sur une démarche plus intuitive, par immersion dans les textes dès les premières séances, de manière à développer des automatismes dans l'analyse. Les textes abordés, en prose pour la plupart, appartiennent à des genres variés (rhétorique, historiographie, philosophie, mythographie, fiction romanesque).


Résumé des objectifs de formation


Au termes des deux ans de mise à niveau, les étudiants seront notamment capables de :



  • reconnaître les principales structures syntaxiques et caractéristiques morphologiques actualisées dans un texte en grec ancien,

  • appliquer une méthodologie permettant de conduire une analyse grammaticale,

  • mobiliser un lexique de base,

  • traduire des textes grecs de prose d'un niveau intermédiaire,

  • confronter dans une perspective critique une traduction donnée avec le texte original,

  • repérer les différentes opérations de transposition qu'implique le travail de traduction,

  • situer différents auteurs et distinguer différents genres de la prose grecque,

  • utiliser différents instruments de travail (ressources livresques et numériques).

Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15