Daniel Speiser

Axes de recherche | Projets et contrats | Collaborations | Evénements

Axes de recherche

Immunologie tumorale humaine et thérapie immune

Les progrès récents dans le domaine de l'immunologie moléculaire et cellulaire ont fourni les bases et les réactifs nécessaires à l'investigation scientifique relative aux patients cancéreux. Les modèles animaux ont montré de manière convainquante que les lymphocytes T CD8+ peuvent protéger de la progression tumorale, sujet aujourd'hui systématiquement étudié chez l'homme. Une étape importante a été l'identification d'antigènes tumoraux humains codant pour les épitopes reconnus par les cellules T CD8+. Une autre découverte a été l'identification de réponses spontanées de cellules T spécifiques contre des antigènes tumoraux dans des lésions du mélanome, qui ont démontré de manière claire que les cellules tumorales et les cellules T CD8+ interagissent de manière spécifique à l'antigène, comparable à l'immunité dans les maladies infectieuses. Cependant, l'immunité tumorale spécifique ne protège généralement pas de la progression de la maladie. De nombreux mécanismes d'évasion immunitaire ont été décrits et peuvent expliquer pourquoi les cellules tumorales n'interagissent pas plus intensivement avec les lymphocytes. De tels mécanismes sont par exemple les mutations somatiques ou la diminution de l'expression d'antigènes ou de molécules MHC par les cellules tumorales. Alternativement, l'activité cytolytique de cellules T humaines contre les cellules tumorales peut être inhibées après le déclenchement des récepteurs inhibiteurs des cellules non killer

Activitiés de recherche

Nous sommes spécialisés dans l'investigation clinique de patients atteints de cancer et analysons l'immunité contre des cellules de mélanome malin et de cancer du colon. Les cellules tumorales sont étudiées au niveau de l'expression de l'antigène tumoral. Les lymphocytes sont évalués en relation avec leur capacité de reconnaître de manière spécifique les cellules tumorales. Le degré d'activation lymphocytaire et la force d'interaction avec les cellules tumorales sont mesurées étant donné qu'ils correspondent à un potentiel protecteur contre la croissance des cellules tumorales

Nous réalisons des études cliniques de vaccination de phase I à l'aide de peptides antigéniques et d'adjuvants auprès de patients atteints de mélanome malin. Les objectifs de ces études sont la sécurité des vaccins et leur capacité à induire une réponse tumorale spécifique de type CD8+. Ces études cliniques sont réalisées en collaboration avec les oncologues du Centre Pluridisciplinaire d'Oncologie, CHUV, dirigé par le Prof. Ferdy Lejeune

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax. +41 21 692 26 15
Swiss University