Nicolas Duruz

Fields | Events

Research directions

Etudes des processus de la consultation psychologique : la construction d'un espace psychothérapeutique

Les recherches entreprises à ce jour comme professeur à l'Institut de Psychologie de l'Université de Lausanne et au Centre d'Etude de la Famille du Département de psychiatrie se situent dans le domaine de la psychologie et de l'anthropologie clinique et portent plus spécifiquement sur une meilleure compréhension de l'identité du psychothérapeute et des facteurs socio-personnels à l'oeuvre dans le processus de la consultation psychologique

Le contexte

Un certain nombre de faits et de résultats dans le domaine du conseil et de la psychothérapie en particulier sont troublants pour les professionnels "psy", soucieux d'interventions efficaces:

- l'existence d'une pluralité de modèles étiologiques et d'intervention, qui engendre une concurrence entre spécialistes, porte atteinte à la crédibilité de l'intervention des professionnels "psy" et complique en plus le processus de leur formation
- la part relative qu'il faut attribuer aux techniques elles-mêmes dans l'efficacité des interventions, l'accent étant mis également sur les facteurs communs des différentes méthodes, sur l'implication personnelle de l'intervenant et sur les ressources du client, y compris son réseau social de soutien (social support)
- la psychologisation de la vie sociale, à savoir le développement d'une culture psychologique de masse centrée sur la communication et caractérisée par la prépondérance de codes individualisants comme grilles d'interprétation de la réalité et par rapport à laquelle la pratique des professionnels "psy" ne constitue qu'un sous-ensemble
- la contestation des savoirs et des pratiques scientifiques institutionnalisés, avec un intérêt grandissant pour les "théories subjectives" des profanes

Ces données questionnent l'identité personnelle et socio-professionnelle du psychologue; elles invitent à considérer plus attentivement les composantes personnelles et sociales intervenant dans la mise en place et le maintien d'un espace professionnel de consultation. Des implications nombreuses en découlent, tant pour la pratique de la consultation que pour la formation des futurs psychologues

Les recherches

Se référant particulièrement à la théorie psychanalytique et à l'approche systémique appliquées à la pratique de la consultation, inscrites elles-mêmes dans une anthropologie clinique d'orientation phénoménologique, à visée constructiviste, nos recherches portent principalement sur trois thématiques complémentaires, chacune en relation avec l'étude des facteurs socio-personnels du processus de consultation : 1) la psychothérapie comparée; 2) les représentations sociales de la santé et de la pathologie mentales; 3) le contexte social d'une demande d'aide psychologique et ses effets sur l'établissement d'une alliance de travail

La psychothérapie comparée

1) S'inspirant d'une réflexion antérieure sur le narcissisme, le premier volet des recherches pose la question de la pluralité des modèles psychothérapeutiques, des dogmatismes aussi bien théoriques (pensée d'école) que corporatistes (professionnalisation abusive) engendrés par un phénomène de concurrence inévitable. Cette recherche théorique est relancée par une enquête sur les présupposés de l'activité psychothérapeutique auprès de 77 psychothérapeutes suisses de 12 orientations théoriques différentes. La mise en évidence de prémisses concernant l'image de l'homme, les critères de santé et de pathologie, le projet de société inhérent à l'activité du psychothérapeute, le statut scientifique de son modèle, etc., doit favoriser l'établissement d'une charte épistémologique propre à chaque orientation. Il s'agit moins d'intégrer des modèles que de promouvoir leur rapprochement. C'est l'analyse de leurs différences qui peut être source d'enrichissement

Les représentations sociales de la santé et de la pathologie mentales

2) Le deuxième volet des recherches s'intéresse au savoir implicite des personnes qui consultent les professionnels "psy" quant à leur manière à elles de comprendre leur problème. La méthode retenue est déterminée par le cadre théorique des représentations sociales. L'enquête vise à dégager comment les profanes conçoivent ce que les spécialistes dénomment difficultés psychologiques, troubles psychiques ou maladie mentale, quelle spécificité ils reconnaissent à leurs interventions, comparées à celles des "psychologues" non scientifiques. Des populations cibles sont à définir. A ce jour, le monde des prêtres et pasteurs, des hommes de loi, des enseignants, ainsi qu'une population tout venant, a été particulièrement étudié. Par ailleurs, grâce à un subside de recherche du FNRS (1994-1996, co-requérante: Mme. M.N. Schurmans), une étude sur les représentations sociales de la maladie mentale de l'enfant a été réalisée
Ce volet de recherche se prolonge par l'étude des caractéristiques de notre société occidentale post-moderne (démocratique, individualiste, techno-rationaliste) qui, par absence de repères symboliques stables, favorise largement le développement des activités "psy"

Le contexte social d'une demande d'aide psychologique

3) Enfin, une troisième série de recherches concerne l'étude du réseau social propre au client, à partir duquel une demande d'aide est formulée. Les recherches entreprises tentent de décrire et de qualifier les réseaux humains activés lors d'une crise, réseaux professionnels (les intervenants actuellement sollicités et en particulier le référent) et non professionnels (famille, milieux d'amitié, de travail, de loisir, religieux, etc.), en vue d'une collaboration avec eux. Cette recherche débouche sur la question pratique de l'alliance de travail, condition indispensable pour favoriser un changement

LES APPLICATIONS DES RECHERCHES

Ces recherches ont des implications pour la pratique clinique et la formation des futurs psychologues dans la mesure où elles indiquent comment développer la compétence professionnelle en relation d'aide. Elles donnent lieu à des procédures précises d'intervention et de formation, en relation avec les questions suivantes:
- comment établir une alliance de travail entre spécialiste et profane ?
- comment utiliser des techniques de communication en résonance avec sa propre personnalité et qui soient en même temps acceptables pour le client ?
- comment tenir compte du cadre théorique, social et culturel de la consultation, qui pourrait être étranger au consultant ?
- comment se situer par rapport à des interventions "psy" provenant de non-professionnels ?
- comment se former à une ou plusieurs méthodes d'intervention ?
- comment collaborer avec des collègues privilégiant d'autres approches que la sienne ?

PROJETS

Actuellement, trois projets de recherche sont en cours :
- la pluralité des orientations psychothérapeutiques à la lumière de l'anthropologie clinique
- la thérapie de couple (construction et évolution du lien conjugal)
- la négociation de l'accord pour l'enregistrement vidéo et son lien avec l'établissement d'une relation thérapeutique de confiance

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax. +41 21 692 26 15
Swiss University