Olivier Lamy

Fields |

Research directions

Etude transversale des hormones thyroïdiennes endogènes sur la santé osseuse

Introduction
L'ostéoporose est une maladie osseuse qui touche près de 50% des femmes post-ménopausées. L'hormone thyroïdienne fait partie d'un des nombreux facteurs modulant la qualité des os. L'impact délétère d'un hyperthyroïdie clinique ou préclinique sur la densité osseuse a largement été documentée. L'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie subclinique engendrent tous deux un risque fracturaire plus élevé. La cohorte OPUS (n=1278) a mis en évidence une baisse du risque fracturaire lors d'une TSH élevée chez des femmes post-ménopausées et en euthyroïdie . Par contre, l'impact des hormones thyroïdiennes sur la mesure du TBS (Trabecular Bone score) et sur le risque fracturaire n'a pas été formellement étudiée dans un collectif important de femmes caucasiennes. Les seules données existantes avec le TBS proviennent d'une étude coréenne, effectuée chez 648 femmes post-ménopausées et en euthyroïdie. Celle-ci a démontré une diminution du TBS chez les patientes avec hyperthyroïdie subclinique, le TBS y a été négativement corrélé au fT4. Les auteurs n'ont cependant pas de données pour les hyper et hypothyroïdie franches.

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax. +41 21 692 26 15
Swiss University