Alain Boillat

Axes de recherche |

Axes de recherche

Histoire du cinéma et problématiques historiographiques

Méthodologies de l'écriture de l'histoire au cinéma, histoire de l'histoire du cinéma
Liens avec les disciplines connexes (histoire et archéologie des médias, histoires de l'art, des sciences, des techniques et des technologies).

Les usages de Jésus (La représentation de Jésus au cinéma et en bande dessinée)

Voir http://www.unil.ch/usagesdejesus
(financé de 2007 à 2009 par le Fonds National Suisse pour la recherche scientifique)

Théorie / Esthétique / Sémiologie du cinéma

Les discours esthétiques
Les discours théoriques
Le discours technique et ses enjeux
Théories de la représentation : place du spectateur, questions autour du réalisme
Les théories du jeu d'acteur (cinéma soviétique, cinéma français des années 20, « nouveaux cinémas »)
Clichés et stéréotypes
Discours théoriques de cinéastes (Eisenstein, Kouléchov, Rohmer, Rouch, Bresson)
La voix au cinéma
Musique de film, Musicalisme, Attraction sonore et musicale

Épistémologie et histoire culturelle des dispositifs de vision et d'audition

Machines de vision et dispositifs, instruments d'optique, techniques et dispositifs expérimentaux et épidémiques
Machines, arts et sciences du son enregistré
Liens à l'histoire culturelle, à l'histoire des sciences et à l'épistémologie générale

Histoire et théorie des feuilletons dans les périodiques de bande dessinée

Voir: http://wp.unil.ch/grebd/projets-fns/

Projet de recherche soutenu par le FNS de 2012 à 2014.

Cette recherche a pour objectif le dépouillement et l'examen d'une partie du fonds Ghebali, collection de bandes dessinées de la Bibliothèque municipale de la Ville de Lausanne. Ce fonds, principalement composé de périodiques (plus de 630 titres différents), est d'un intérêt unique en Europe. Encore inexploité, il se prête, en raison de sa complétude, à une vaste étude historico-théorique de la bande dessinée. La période 1946-1959 a le double avantage d'être charnière dans l'histoire de ce type de presse et de précéder les discours de légitimation du médium, ce qui permet d'embrasser un large spectre de pratiques en termes de narration figurative.
Si actuellement la bande dessinée connaît un mouvement de reconnaissance culturelle, les études qui lui sont consacrées portent rarement sur les périodiques, alors même qu'ils ont représenté pendant plus d'un demi-siècle le mode dominant de production et de consommation de la bande dessinée. C'est pourquoi cette recherche, codirigé avec la prof. Françoise Revaz et soutenue par le FNS, prend en compte les spécificités matérielles de ce support de publication, qui induisent une pratique particulière, celle du feuilleton. Le rythme de parution périodique impose en effet le morcellement des récits, opérant une segmentation de l'action qui se joue déjà au niveau « micro » dans la tension entre la suggestion du mouvement et la fixité inhérente au médium. Au vu de cette discontinuité qui travaille en profondeur la bande dessinée, nous plaçons au coeur de notre projet la notion de « découpage », entendue à différents niveaux : passage d'un épisode à l'autre, d'un strip (bande horizontale composée de plusieurs cases) à l'autre et d'une case à l'autre. Cette question est abordée dans une perspective résolument interdisciplinaire située à la croisée de la narratologie, de la linguistique textuelle et de la théorie du cinéma.

Narratologie

Sémiologie du cinéma

Fiction et cinéma

Alain Resnais

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax. +41 21 692 26 15
Swiss University