Centre de recherche sur les parcours de vie et les inégalités

Projets et contrats |

Projets

Projets FNS

PNR 60 Aspirations et orientations professionnelles des filles et garçons en fin de scolarité obligatoire: Quels déterminants pour plus d'égalité? Financé par le FNS dans le cadre du PNR 60 « Egalité entre hommes et femmes »
2010 - 2013 (36 mois)
Requérant : Dominique Joye
Autres collaborateurs : Jacques-Antoine Gauthier, Lavinia Gianettoni, Carolilna Carvalho Arruda, Dinah Gross, Edith Guilley, Elisabeth Isaeiva Moubarak Nahra, Karin Müller
En Suisse, les aspirations et orientations professionnelles des filles et des garçons restent toujours fortement sexuées : les jeunes s'orientent selon l'idée qu'il existe des métiers d'hommes et des métiers de femmes. Ce projet de recherche s'appuie sur une enquête par questionnaire passée auprès d'élèves du niveau secondaire I, leurs parents et leurs enseignants et sur des entretiens semi-directifs avec des professionnel-le-s de l'orientation. L'objectif est de déterminer les causes de ces différences d'orientation - qui contribuent à terme à la (re)production des inégalités entre les sexes - pour mieux définir les mesures à même de les combattre efficacement.
L'hypothèse principale qui guide notre travail est que des facteurs structurels institutionnels (position sociale, système scolaire, capitaux sociaux) et psychosociaux agissent conjointement dans un travail de reproduction des rôles et identités sexués et contribuent ainsi à la « division sexuelle de l'orientation professionnelle ».

Family Times
2010 - 2013 (36 mois)
Requérant : Jacques-Antoine Gauthier
Autres collaborateurs : Dominique Joye, Eric Widmer, Gaëlle Aeby, Pierre-Alain Roch
Trajectoires familiales et réseaux sociaux : une perspective configurationnelle sur le parcours de vie

L'enquête Family tiMes (www.unil.ch/times) s'intéresse aux changements importants, mais aussi aux continuités qui caractérisent les parcours de vie familiaux, relationnels et professionnels d'un échantillon représentatif (N=800) de deux cohortes d'individus résidant en Suisse, nés respectivement en 1950-1955 et 1970-1975. Des analyses de réseaux et des analyses de séquences seront réalisées. Cette recherche a été développée en collaboration avec Karin Wall et ses collègues (université de Lisbonne). Le même dessein de recherche a été appliqué en 2010 à une population identique au Portugal et permettra d'entreprendre des comparaisons internationales.

Devenir Parent
2010 - 2013 (47 mois)
Requérant : Jean-Marie Le Goff
Autres collaborateurs : Laura Bernardi, Eric Widmer, Nadia Girardin
est une enquête qui vise à étudier les changements dans les parcours, les modes de vie et les identités au moment de la transition à la parentalité en fonction de la situation concrète dans laquelle vivent les couples, et comment ces changements affectent les relations entre les partenaires, y compris dans le domaine professionnel. Comprendre les éléments sociaux et psychologiques qui sont à l'oeuvre dans ces changements constitue l'objectif principal de cette enquête. L'enquête, basée sur un dessin de panel, s'est déroulée entre fin 2005 à et mi 2009, l'échantillon initial étant composé de 233 couples qui ont été interrogés une première fois vers le quatrième mois de grossesse, la deuxième, vers la fin du premier trimestre qui suit la naissance de l'enfant et la troisième, plus de dix mois après. Des entretiens qualitatifs supplémentaires ont en outre été menés auprès d'une trentaine couples. La collecte de chacune des trois vagues a été subventionnées par le Fonds national suisse de la recherche, Requérant principal: René Levy; co-requérants: Annick de Ribaupierre, Claudine Sauvain-Dugerdil, Dario Spini, Eric Widmer; chef de projet: Jean-Marie Le Goff ; Collaboratrices et collaborateurs: Martine Amstalden, Martin Camenisch, Felix Bühlmann, Guy Elcheroth, Francesco Giudici, Valérie-Anne Ryser, Marlène Sapin, Manuel Tettamanti. Un autre subside de recherche a été accordé en vue de l'exploitation des données. Requérant principal: Jean-Marie Le Goff; co-requérants: Laura Bernardi, Eric Widmer; Collaboratrice : Nadia Girardin

Programmes Européens

REPRO Incertitude sur le marché du travail, intentions d'enfant et transition à la parentalité
2009 - 2011 (18 mois)
Requérant : Laura Bernardi
Autres collaborateurs : Doris Hanappi, Valérie-Anne Ryser, Jean-Marie Le Goff
Le thème de la conciliation entre activité professionnelle et procréation est un enjeu fondamental dans nos sociétés et les liens qui s'établissent entre ces deux domaines au cours du parcours de vie peuvent avoir des implications importantes sur un grand nombre d'institutions, par exemple, le système éducatif, la famille (soins aux enfants et care pour les personnes âgées), ou le marché du travail. Les nombreuses observations déjà faites dans les sociétés postindustrielles montrent qu'il y a un lien fort entre incertitude sur le marché du travail, intentions d'enfant et procréation effective, mais ce lien n'a pas encore été analysé de façon systématique dans le contexte suisse. Dans ce projet, nous examinons l'impact de la précarité dans l'emploi, en tant que manifestation de cette incertitude, sur les intentions d'enfants, à partir de l'utilisation de données de panel (panel suisse des ménages). Nous sommes plus particulièrement intéressé.e.s aux articulations entre différents indicateurs de précarité et la stabilité ou le changement dans les intentions de procréation au cours du temps, en tenant compte de facteurs spécifiques liés à l'âge et au genre. Notre recherche vise à relier l'étude des intentions de fécondité et leur réalisation avec les débats sur la précarité qui ont émergé suite aux changements intervenus dans l'organisation des marchés du travail dans les dernières années. Elle vise à approfondir les connaissances sur les REPRO Incertitude sur le marché du travail, intentions d'enfant et transition à la parentalité

Autres projets

Enfance Tessin
2010 - 2010 (6 mois)
Organisme subventionnaire : Divisione dell'azione sociale e delle famiglie (DASF) (Suisse)
Requérant : Jean-Marie Le Goff
Relation entre demande et offre dans les structures d'accueil d'enfants en âge préscolaire au Tessin

Réseaux sociaux et retour à l'emploi pour les personnes au chômage
2011 - 2014
Organisme subventionnaire : LIVES programme, SECO (Suisse)
Autres collaborateurs : Patrick Arni, Giuliano Bonoli, Rafael Lalive, Daniel Oesch, Nicolas Turtschi
Ce projet fait partie du programme LIVES et analyse de manière empirique le rôle des réseaux sociaux dans le retour à l'emploi. Plus précisément, le but est d'examiner comment les contacts aident les personnes au chômage à trouver un emploi. L'analyse empirique est basée sur un échantillon qui inclut tous les individus s'inscrivant au chômage dans le canton de Vaud pendant une période de deux mois (février et mars 2012). Les personnes au chômage remplissent deux questionnaires sur leurs contacts et leurs stratégies de recherche de travail au début et à la fin de leur période au chômage. Notre hypothèse est que les réseaux sociaux ne sont pas seulement un canal crucial pour sortir du chômage, mais aussi un canal sous-exploité. En éclairant comment les réseaux facilitent - ou empêchent - le retour au travail, notre projet vise à améliorer notre compréhension d'une transition particulièrement critique dans le parcours de vie.

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax. +41 21 692 26 15
Swiss University