Barre verticale Université de Lausanne - Unisciences
 
 
Séparateur Annuaire Séparateur Actualités Séparateur Aide Séparateur Login
Langues:  fr | en
Transparent
RECHERCHE
Transparent
Transparent
Transparent
Photo ambiance
UNIL > Unisciences >
MyUNIL
Transparent
AFFICHER LES DONNEES
Transparent
à
Données actuelles
Transparent

Département de microbiologie fondamentale

Coordonnées Equipe Recherches Publications

Faculté de biologie et médecine

Département de microbiologie fondamentale (DMF)
Quartier UNIL-Sorge
Bâtiment Biophore
CH-1015 Lausanne
Téléphone : 021 692 56 00
Fax : 021 692 56 05

Adresse Internet : http://www.unil.ch/dmf

Présentation

Le monde invisible des microorganismes fascine les chercheurs depuis plus de deux siècles. Comment des organismes trop petits pour être vus à l'oeil nu peuvent-il exister et fonctionner, et comment leurs actions peuvent-elles avoir des conséquences si importantes, voire dramatiques ? Quelqu'un pourrait penser que deux siècles seraient suffisants pour tout connaître de ces microorganismes. Pourtant, plus que jamais, de nouvelles méthodes révolutionnaires permettent d'étudier ces êtres vivants si petits, pour tenter de mieux les comprendre, au-delà de ce qui était possible auparavant. Laissez-moi vous donner deux exemples.

D'une part, cette dernière décennie a été marquée par le développement de méthodes de séquençage de l'ADN plus rapides. Celles-ci ont considérablement amélioré notre connaissance des espèces microbiennes individuelles, révélant ainsi les capacités uniques et la diversité des microorganismes habitant sur notre planète, dont la majorité n'a jamais été cultivée en laboratoire. Les propriétés de certains microbes sont d'importance globale, mais nous ne pouvons les étudier que dans leur environnement.

D'autre part, de nouvelles techniques moléculaires, en association avec des avancées technologiques en microscopie, permettent maintenant l'étude de microorganismes en tant qu'individus, révélant l'organisation des protéines et de l'ADN à l'intérieur des cellules. Ainsi, les cellules microbiennes ne sont plus perçues comme de simples sacs d'enzymes, mais bien comme des entités hautement structurées et organisées. Certaines cellules au sein d'une même population clonale peuvent se comporter bien différemment des autres. Ces comportements individuels peuvent avoir des conséquences très importantes, de l'action de certains éléments génétiques mobiles au caractère virulent de certaines cellules.

Mots clés

Biocenseur
Biochimie de la paroi bactérienne
Biocontrôle
Biorémédiation
Ecologie microbienne
Génomique microbienne
Génométrie
Génétique
Infections expérimentales
Inflammation
Insectes eusociaux
Microbiologie
Pathogenèse microbienne
Physiologie microbienne
Résistance antibiotique
Sécrétion
Transparent     Swiss University
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax +41 21 692 20 15